Sida : l’épidémie recule sur le continent

L’Onusida commémore aujourd’hui, la journée mondiale de lutte contre le sida. Une infection qui a causé la mort de 35 millions de personnes depuis son apparition et près de 800.000 morts rien qu’en 2015 en Afrique. Il n’empêche, que la maladie recule dans le continent et que de plus en plus de personnes infectés ont accès aux thérapies.
Amine Ater
Selon, les chiffres de l'Onusida l'épidémie semble perdre du terrain en Afrique
Selon, les chiffres de l'Onusida l'épidémie semble perdre du terrain en Afrique (Crédits : reuters.com)

Le monde compte près de 78 millions de personnes vivant avec le VIH et a enregistré près de 35 millions de personnes décédées de maladies liées au Sida depuis l'apparition de la maladie. Rien qu'en 2015, le HIV a causé la mort de quelques 800.000 personnes en Afrique. La lutte contre cette épidémie fait aujourd'hui partie des priorités de l'ONU, qui a poussé ces membres à s'engager sur son éradication d'ici 2030, dans le cadre des objectifs de développement durable.

L'une des premières retombées de cet engagement reste le nombre grandissant de malades sous traitements antirétroviraux, qui s'est établi à 18 millions en 2015. Selon les données de l'Onusida, la perception sur l'état de l'épidémie en Afrique est largement surdimensionnée. En témoigne, le recul des infections des enfants de 66% en Afrique orientale et australe. Le nombre de décès liés au HIV enregistré dans la région entre 2010 et 2015 a également connu une baisse de 38%. Ces 5 années ont également connu une contraction de 14% des nouvelles infections en Afrique orientale et australe. L'accès à la thérapie antirétrovirale est pour a sa part estimée entre 50 à 58% des personnes malades, soit 10,3 millions lors de la même période. Il n'empêche que cette région représente 46% des nouvelles infections au VIH dans le monde, avec une moyenne de 19 millions de personnes vivant avec le VIH.

L'Afrique n'est plus le mauvais élève

L'Afrique occidentale et centrale a pour sa part, vu les nouvelles infections chuter de 8% entre 2010 et 2015. Une tendance qui s'est également répercutée sur le nombre de décès liés au virus qui a baissé de 10%, lors de la même période. Cette région abrite près de 6,5 millions de personnes atteintes du Sida, dont 60% de femmes. En termes d'accès au traitement, 1,8 million de patients y ont désormais accès, ce qui représente 28% des cas identifiés en Afrique occidentale et centrale. Le nombre d'enfants infectés par le VIH a également chuté de 31% dans la région depuis 2010.

Des données qui restent alarmantes mais qui démontrent les avancées dans la lutte contre l'épidémie. D'ailleurs en comparaison avec les chiffres de continents avancés et dotés d'un système de santé efficient comme l'Europe orientale et l'Asie centrale, l'on constate une certaine avancée. Des régions, où le taux d'infection a explosé de 57% entre 2010 et 2015. Une tendance qui touche aussi le nombre de décès qui a augmenté de 22%.

Amine Ater
Les femmes africaines face au saut technologique

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.