Burkina Faso : le président Roch Marc Kaboré détenu par des soldats mutins

Après un dimanche de mutineries au Burkina Faso, le président Roch Marc Kaboré a été arrêté par les mutins, selon plusieurs sources.

2 mn

(Crédits : Reuters)

C'est la confusion générale après une nuit tumultueuse dans la capitale burkinabè Ouagadougou. Le président du Burkina Faso, Roch Kaboré, serait retenu dans un camp militaire par des soldats qui se sont mutinés, ont indiqué lundi deux sources de sécurité et un diplomate ouest-africain rapportés par Reuters, après des tirs nourris autour de sa résidence dans la nuit de dimanche à lundi dans la capitale.

vehicule ouagadougou

Plusieurs véhicules blindés de la flotte présidentielle, criblés de balles, ont été vus près de la résidence du président lundi matin. L'un d'entre eux était éclaboussé de sang. Des habitants du quartier du président ont signalé des tirs nourris pendant la nuit.

Dimanche, le gouvernement avait démenti les rumeurs selon lesquelles un coup d'Etat était en cours, alors que des coups de feu soutenus ont retenti pendant des heures dans plusieurs camps militaires, les soldats qui se sont mutinés réclamant davantage de soutien dans leur lutte contre les militants islamistes.

Les sources gouvernementales n'ont pas pu être jointes dans l'immédiat lundi. La tension a augmenté dans ce pays d'Afrique de l'Ouest au cours des derniers mois en raison des fréquentes tueries de civils et de soldats par les militants, dont certains ont des liens avec l'Etat islamique et Al-Qaïda.

Dimanche, des manifestants étaient venus soutenir les mutins et ont saccagé le siège du parti politique de Kaboré. Le gouvernement a déclaré un couvre-feu de 20h à 5h30 jusqu'à nouvel ordre et a fermé les écoles pendant deux jours.

2 mn

ConnectLive54 - Cybersécurité : Quelles stratégies pour les entreprises ?

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.