«Africa Convergence» : quelle stratégie d'exécution optimale pour les villes africaines de demain ?

 |   |  552  mots
(Crédits : Reuters)
L'Afrique a un potentiel de marché important pour la consommation et les services. Dans cette vaste région où la population est amenée à doubler d'ici à 2050, il est essentiel d'imaginer dès à présent une gestion durable de l'énergie et de l'urbanisation. Laquelle devrait passer par une optimisation énergétique, la construction et le financement d'infrastructures efficaces comme les villes intelligentes. Le tout encadré par une stratégie d'exécution efficace. Le Thème sera largement débattu à Dakar par des experts d'Africa Convergence 2018, les 21 et 22 juin sous le thème : «Optimiser l'énergie, imaginer la ville intelligente, construire et financer des infrastructures efficaces, le triple défi de l'exécution stratégique».

Outre son rythme de croissance, parmi les plus dynamique au monde, l'Afrique est caractérisée par une classe moyenne émergente, une population jeune et adepte des nouvelles technologies, ainsi qu'une urbanisation galopante. Pour en faire un atout, les pays ont besoin de fournir l'accès à l'électricité aux 600 millions d'Africains privés d'électricité, soit 70% de la population du continent, selon une étude de Forbes en 2016.

Cette électrification passe par plusieurs étapes allant de la conception des projets à la commercialisation de l'électricité en passant par la production, le transport, le stockage et la distribution et est soutenu par les bailleurs de fonds internationaux. Mais ces derniers sont de plus en plus nombreux à privilégier les programmes liés à la production des énergies renouvelables et tablent sur l'implantation en Afrique des énergies durables, difficiles à introduire dans les pays développés, obligés dans ce cas de consentir à des changements et des investissements colossaux.

Les spécialistes des productions énergétiques exhortent l'Afrique à ne pas suivre un modèle de développement linéaire tracé par les pays du nord, d'autant que les énergies renouvelables et les modèles décentralisés sont soutenus par de nombreux organismes et bailleurs de fonds publics et privés. Et ce, à travers notamment la mise en œuvre d'énergies renouvelables - en complément de l'énergie hydraulique - et de systèmes de distribution plus petits et décentralisés. A côté de ces énergies propres, l'Afrique est aussi bien placée pour profiter des innovations en termes d'habitat et de construction optimale.

A lire aussi : Quand l'Afrique réinvente la ville intelligente.

Alors que dans les pays développés, les villes sont toutes faites, en Afrique tout est à faire. De nouvelles cités sont encore à imaginer, à créer, à construire avec la possibilité de recourir aux meilleures technologies et innovation en matière d'habitat durable. Les nombreuses possibilités qui s'offrent au continent, la placent au cœur des débats sur la construction de villes « intelligentes » ou « smart cities ». Elles peuvent être définies comme alliant innovation, technologie et développement durable, au service de l'économie, et de l'épanouissement des citoyens.

Les territoires urbains doivent relever plusieurs défis, notamment à cause de la crise économique, mais aussi pour répondre aux problématiques posées par le changement climatique. Ces villes de demain se veulent plus respectueuse de l'environnement, mais aussi collaboratives et innovantes.

Face à ces enjeux nouveaux, plusieurs pays notamment en Europe et les Etats-Unis, ont déjà entamé des programmes globaux de rénovation de leurs infrastructures et de réaménagement des villes, pour intégrer cette notion de « Smart city». La notion englobe aussi d'autres formes de dispositions, d'espaces urbaines, expérimentés dans quelques villes africaines. Il s'agit notamment de l'Eco-ville de Zenata à Casablanca, du développement d'un réseau de transports publics connectés à Abidjan, d'un incubateur d'entreprises à Brazzaville, de la création de Konza Technology City à Nairobi, de la construction de 4G square, un centre de service internet à Kigali.

Le Thème sera largement débattu à Dakar par des experts d'Africa Convergence 2018, les 21 et 22 juin sous le thème : «Optimiser l'énergie, imaginer la ville intelligente, construire et financer des infrastructures efficaces, le triple défi de l'exécution stratégique».

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :