Les villes africaines gagnent en attractivité pour les multinationales

 |   |  758  mots
(Crédits : DR)
Même si une bonne partie d'entres elles préfèrent toujours gérer leur présence africaine à partir des capitales européennes, principalement Paris et Londres, les multinationales commencent à faire confiance à l'Afrique pour y installer de plus en plus leurs sièges ou antennes régionales. Cela est dû principalement à un grand gain d'attractivité par des métropoles comme Johannesburg, Casablanca ou encore Nairobi. Ces tendances ont été étudiées par Infomineo, une société de recherche commerciale spécialisée en Afrique et au Moyen-Orient. Les détails.

L'Afrique attire de plus en plus les multinationales. Mais l'Europe reste quand même, dans beaucoup d'industries, l'endroit propice pour fonder des antennes régionales pour l'Afrique. N'empêche que des villes comme Casablanca et Nairobi deviennent les principales destinations pour les entreprises « Fortune 500 », une liste de 500 entreprises mondiales basées aux Etats-Unis classées selon l'importance de leur chiffre d'affaires. Au niveau de la région de l'Afrique et moyen Orient, une étude menée par Infomineo, une société mondiale de recherche commerciale spécialisée en Afrique et au Moyen-Orient, indique que 17% de plus du nombre de sociétés du « Fortune 500 » sont arrivées dans la région en 2016 par rapport à 2015, Johannesburg étant la principale destination en Afrique. Mais il n'en demeure pas moins que beaucoup de sociétés, soit exactement 33 parmi les 500, préfèrent gérer leur présence en Afrique à partir de QG européen, principalement à Paris et à Londres.

En 2016, 196 entreprises du classement « Fortune 500 » avaient établi un siège régional dans la région MEA. Les principales destinations régionales sur la liste incluent Dubaï, Johannesburg, Casablanca, Nairobi, Lagos...

Article réservé aux abonnés

Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous !
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/04/2017 à 15:26 :
il y a du boulot avant de prétendre faire revenir des expats.... rien de plus cher que se mettre aux standards européens concernant les ´utilities ´ (fourniture de courant électrique en permanence,eau potable et courante, chaines d ´approvidionnement contantes, sécurité des biens et des personnes,... bon j ´arrête là. Par ailleurs, avec la digitalisation et les remontées automatiques c ´est plus facile de diriger à partir du siège européen que d ´être sur place quitte a laisser faire une certaine ´improvisation ´ en local.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :