[Trophées ODI - spécial résilience en Afrique] L'engagement des entreprises françaises pour l'action locale et responsable récompensé

[Article partenaire] A l'occasion de la 12e édition de l'Observatoire du Développement International (ODI), BearingPoint et ses partenaires La Tribune Afrique, HEC Paris, et le CIAN ont remis les Trophées du Développement International récompensant les entreprises françaises les plus résilientes dans leur développement en Afrique malgré la pandémie de Covid-19. Ces Trophées ont été décernés par un jury prestigieux rassemblant des dirigeants du secteur privé comme du secteur public.

4 mn

(Crédits : BearingPoint)

Des projets visant les communautés les plus affectées

Les actions présentées dans les différents dossiers de candidatures concernaient autant des actions mises en place dans l'urgence dès le début de la crise sanitaire, que des actions à plus long terme visant à mettre à disposition des communautés les plus touchées des moyens de continuer leur activité, ou de soutien financier pour faire face à des situations précaires.

Une caractéristique commune aux dossiers reçus, notamment les 4 nominés retenus dans cette catégorie, a été qu'elles ciblaient toutes des communautés particulièrement vulnérables à la crise sanitaire : femmes en situation précaire, jeunes, travailleurs au contact du public.

Ces quatre dossiers nominés ont été soumis par les entreprises suivantes : bioMérieux Afrique, Total Energies, Jeune Afrique et Orange.

L'action de bioMérieux Afrique a consisté à mettre en place le programme « Exceptional Giving Program » pour soutenir financièrement des projets visant à apporter de l'aide aux populations les plus vulnérables. Ce programme a bénéficié à des associations œuvrant dans les domaines priorisés par bioMérieux Afrique, à savoir : la lutte contre les violences basées sur le genre ; l'éducation et sa continuité pendant la crise sanitaire ; la sécurité alimentaire et le secours économique.

Cette opération a notamment financé des groupes de parole pour venir en aide aux femmes victimes de violences, des actions de protection de l'enfance, ainsi que des formations de réinsertion professionnelle destinées aux femmes issues de milieux défavorisés et impactées par la crise sanitaire. Les associations sélectionnées sont actives en Côte d'Ivoire, au Kenya, en Afrique du Sud et en Egypte.

Au Cameroun, l'initiative de Total Energies a été de fabriquer une solution hydroalcoolique à base de produits 100% camerounais pour aider à renforcer la mise en place de gestes barrière et la continuité des opérations, notamment dans des lieux fréquentés par un large public. Total Energies a coordonné les efforts de différents partenaires pour la production et la distribution de gel hydroalcoolique. En conséquence, plus de 7700 litres de solution hydroalcoolique ont été produits et distribués dans 10 régions du Cameroun à plusieurs bénéficiaires : 123 formations hospitalières ; 95 lycées et collèges ; 71 administrations ;13 sociétés de transport.

Le caractère local de cette action ainsi que la réactivité dont a fait preuve Total Energies dans la réponse à l'urgence posée par le besoin de mettre en place des gestes barrières ont été très appréciés.

Une attention particulière aux jeunes et la continuité de leur formation :

En 2020, le magazine Jeune Afrique a mis en place un programme de mécénat pour promouvoir l'accès des étudiants à l'information, mettant son contenu sous format digital à disposition d'étudiants en cycle de formation supérieur. Ces jeunes bénéficient, par l'intermédiaire de leurs universités, d'abonnement à l'ensemble du contenu digital de Jeune Afrique financé par des entreprises et des fondations mécènes.

Le mécénat a actuellement été déployé au sein d'établissements au Congo, en Côte d'Ivoire, au Kenya, au Sénégal et en Tunisie avec des entreprises et des fondations africaines et multinationales.

La volonté de ce programme est de lutter contre la mésinformation, aider ces jeunes à se forger un esprit critique et élargir leur accès à des informations politiques, économiques et culturelles en préparation de leurs carrières futures.

Une autre initiative nominée qui cible les jeunes était celle portée par Orange via ses centres Orange Digital Centers (ODC). Les ODC sont des espaces créés par Orange dans plusieurs villes africaines, visant à former, encadrer et accompagner les jeunes sur les enjeux et les métiers du numérique. Les ODC ont pour ambition de participer à l'insertion sociale des jeunes en les formant aux métiers du numérique (Intelligence Artificielle, cybersécurité, etc.) ou en les incitant à entreprendre via des activités innovantes et créatrices de valeur.

Pour évaluer ces quatre candidats, six critères ont été retenus : l'originalité, la capacité de montée en charge, l'alignement avec les ODD de l'ONU, l'adaptabilité au contexte local, la mesure des pratiques RSE et enfin, l'impact de la pandémie de Covid-19 sur le projet.

La gagnant est Orange avec ses ODC. Dans le contexte de la pandémie du Covid-19 en 2020, les ODC se sont adaptés à la problématique de distanciation sociale tout en essayant d'offrir aux apprenants le niveau d'accompagnement recherché. Durant les mois de confinement, les formations, les ateliers et les échanges ont pu se faire en ligne et de façon interactive. Ceci a également permis de s'adresser un public plus large.

(*), (**) Jean-Michel Huet et Imane Remmal, BearingPoint

4 mn

ConnectLive54 - Cybersécurité : Quelles stratégies pour les entreprises ?

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.