Défendre la francophonie comme outil d’éducation de la jeunesse africaine

Acteur de premier plan pour répondre à ces grands enjeux de société, l'Organisation internationale de Francophonie a récemment engagé des partenariats stratégiques avec des acteurs déterminés à démocratiser notamment la lecture sur une majeure partie du continent africain...

3 mn

(Crédits : DR.)

Créée il y a plus d'un siècle, la Francophonie est célébrée chaque année dans le monde entier à la date du 20 mars, dans les pays francophones mais aussi dans ceux où la langue française est moins présente. Cet espace est composé de 88 pays sur les cinq continents ayant en commun l'usage du français à divers degrés. Si dans certains pays le français est la langue maternelle, il s'agit dans d'autres d'une langue officielle qui n'est utilisée que dans les systèmes administratifs et éducatifs. Parmi ces pays figurent un certain nombre du continent africain.

Selon l'Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), 300 millions de personnes parlent le français dans le monde aujourd'hui. Ce chiffre passera à 700 millions en 2050 et à plus d'un milliard en 2065. À cette date, parmi l'ensemble des locuteurs français, 85 % vivront sur le continent africain, faisant de cette langue la deuxième langue parlée après le mandarin.

Placée sous le thème de « La Francophonie de l'avenir », le prochain Sommet confirme la prise de conscience de l'OIF vis-à-vis des enjeux et des défis dans l'environnement mondial. En insistant sur l'avenir, l'organisation internationale place la jeunesse au centre des préoccupations tout en mettant en lumière les secteurs d'activité de demain à l'instar du développement durable, de l'entreprenariat ou encore du numérique avec l'essor de l'intelligence artificielle, des réseaux sociaux, des plateformes de streaming...

Des domaines cruciaux qui sont néanmoins marqués par un certain nombre d'entraves. Selon l'Organisation des Nations Unis, environ 100 millions de jeunes dans le monde accumulent des retards d'apprentissage. Cette situation affecte en particulier la lecture et l'écriture, des compétences de bases chez les jeunes dont les principaux touchés se trouvent en Afrique.

Pour pallier à ces carences, l'ONU a mis un point d'honneur à faire figurer dans les Objectifs de Développement Durable (ODD) une éducation de qualité. D'ici 2030, il s'agira notamment de veiller à ce que l'ensemble des jeunes ainsi qu'une proportion considérable d'adultes, d'hommes et de femmes sachent lire, écrire et compter. 
A cette fin, l'appui d'organes indépendants ou privés est rendu plus que nécessaire. Les politiques éducatives de certains pays mériteraient de s'appuyer davantage sur ces acteurs afin de ne pas laisser les élites des pays en développement bénéficier seules d'une éducation de qualité.

Acteur de premier plan pour répondre à ces grands enjeux de société, l'OIF a récemment engagé des partenariats stratégiques avec des acteurs déterminés à démocratiser notamment la lecture sur une majeure partie du continent africain. C'est ce que s'efforce à faire chaque jour YouScribe, bibliothèque de lecture en streaming destinée à tous les francophones du monde. Sur un continent africain qui recense plus de 10 % de la part d'internautes au monde, soit environ 500 millions de personnes, ainsi qu'un taux de pénétration d'internet à hauteur de 36 %, le mobile représente un outil de promotion de développement et d'éducation durable.

En partenariat avec des opérateurs de téléphonie et de paiement mobile, la plateforme YouScribe s'est donnée pour ambition de faire de chaque mobile une bibliothèque numérique de poche mais également de développer une offre adaptée aux différents utilisateurs. Dans la bibliothèque numérique YouScribe, sont référencés plus d'un million de livres, de livres audio, de titres de presse en provenance de près de 1500 éditeurs partenaires dont plusieurs centaines d'éditeurs africains. Une bibliothèque inclusive donc qui fait une large place aux auteurs, aux talents francophones du monde entier. Plus de 60% des revenus sont reversés aux ayants droit.

Nous entendons ainsi contribuer à résoudre l'équation restée sans grande solution depuis trop longtemps en Afrique : rendre accessible la lecture au plus grand nombre, donner le pouvoir de publication à tous et renforcer le niveau d'éducation sur le continent africain.

(*) Fondateur de YouScribe

3 mn

ConnectLive54 - Cybersécurité : Quelles stratégies pour les entreprises ?

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 30/03/2022 à 15:47
Signaler
un éditorial clair et percutant

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.