[EMISSION SPECIALE AVEC IFC] Fintech & Inclusion financière, en direct de Casablanca

A l’occasion de la première visite officielle de Makhtar Diop au Maroc cette semaine, la Société financière internationale (IFC) rassemble l’écosystème Fintech lors d’une conférence autour du rôle de la fintech et de l’innovation dans le développement de l’inclusion financière au Maroc, organisée à Casablanca jeudi 24 juin. Partenaire de cet événement, La Tribune Afrique diffusera en direct de la capitale économique marocaine à 12H15 GMT une émission spéciale. Rendez-vous sur le site LTA et nos réseaux sociaux.

4 mn

Makhtar Diop, directeur général de la Société financière internationale (IFC), effectue sa première visite officielle au Maroc cette semaine, près de quatre mois après sa prise de fonctions. A cette occasion, qui marque la première visite en quinze ans d'un leader de cette filiale du Groupe de la Banque mondiale au royaume chérifien, IFC rassemble les acteurs de l'écosystème fintech lors d'une conférence-débat organisée à Casablanca jeudi 24 juin sous le thème : « Renforcer l'inclusion financière au Maroc grâce aux fintechs et à l'innovation ». En qualité de partenaire de cet événement, La Tribune Afrique diffusera une émission spéciale en direct de la capitale économique marocaine le 24 juin à 12H15 GMT sur le site LTA et nos réseaux sociaux.

Depuis quelques années, le Maroc regarde de plus en plus les fintechs comme une solution pour renforcer l'accès des particuliers et des entreprises à des produits et services financiers formels, adaptés à leurs besoins et à leurs moyens. A cet effet, la stratégie nationale d'inclusion financière, pensée par le ministère de l'Economie et des Finances et Bank Al Maghrib, fait du déploiement des paiements mobiles et de la promotion d'outils de financement innovants (y compris à travers les fintechs et les services financiers numériques) quelques-uns de ses principaux piliers.

Cette stratégie nationale est déployée parallèlement au Plan Maroc Numeric qui vise à accélérer la transformation numérique et l'inclusion numérique à travers le royaume. En effet, malgré les efforts du gouvernement, l'accès des Marocains aux services reste relativement limité, principalement en raison du manque de services et du coût des appareils. Alors que près de 95 % de la population est couverte par des réseaux haut débit mobiles (3G/4G), de la population marocaine a accès à l'internet haut débit mobile, et seulement 6,5 % a accès à l'internet haut débit fixe, selon les données de l'enquête annuelle 2018 auprès des ménages. Par ailleurs, la dernière enquête auprès des ménages de l'Autorité nationale des télécommunications (ANRT) montre une fracture numérique persistante entre les zones urbaines et rurales, et entre les hommes et les femmes. Les autorités ont l'intention de réduire cette fracture numérique par une utilisation active du Fonds du service universel des télécommunications (FSUT) ainsi que par des réformes politiques.

Dans son engagement au Maroc, IFC promeut depuis plusieurs années le renforcement de l'inclusion financière par les services numériques. L'institution avait notamment co-organisé en 2018 un forum sur les services financiers numériques et leur impact sur la croissance de ce royaume nord-africain. « La révolution numérique va permettre une progression rapide de l'accès au financement au Maroc », insistait à l'occasion Xavier Reille, le directeur d'IFC pour la région Maghreb.

Alors que la crise causée par la pandémie de COVID-19 a imposé une accélération de la digitalisation des économies à travers le monde, il devient crucial de répondre efficacement aux opportunités et aux défis qui émanent du développement de l'inclusion financière par le biais des fintechs. Ainsi, comment se structure le paysage des fintechs au Maroc et comment ces entreprises évoluent-elles ? Quels sont les changements de politiques nécessaires pour soutenir l'expansion des fintechs ?

Les technologies disruptives changent radicalement le secteur des services financiers, forçant les modèles commerciaux traditionnels du secteur financier à se transformer. Quelles solutions pour mieux construire la collaboration entre les fintechs et le secteur financier traditionnel ? A quels défis les fintechs sont-elles confrontées et comment y font-elles face ? Quelles solutions pour stimuler l'intérêt des investisseurs pour ces entreprises au Maroc ?

Pour ouvrir des pistes de réflexions constructives et proposer des solutions pertinentes, la conférence-débat modérée par Khadija Ihsane, journaliste à Medi1TV, réunira des représentants éminents du milieu financier et de la Fintech au Maroc:

  • M. Makhtar Diop, Directeur général, IFC
  • M. Mohamed Horani, Président Directeur Général, HPS ; ancien président, CGEM
  • Mme Meriem Zairi, Présidente de la Commission Digitale, CGEM
  • M. Hazim Sebbata, PDG, Cash Plus
  • Mme Zineb Drissi Kaitouni, Cofondatrice & PDG de DabaDoc
  • M. Driss Bennouna, DGA, CIH Pôle Industrialisation & DOSI
  • Hamza Rkha Chaham, Fondateur & PDG, Sowit

Rendez-vous sur le site LTA et nos réseaux sociaux pour cette émission spéciale en direct de Casablanca jeudi 24 juin à 12H15 GMT !

2.13.0.0

2.13.0.0

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.