Les Startups africaines de l'année 2018 [Vidéo]

 |   |  481  mots
Huit startups africaines ont été mises à l’honneur le jeudi 25 janvier à Casablanca. Des entreprises innovantes qui œuvrent dans des secteurs diversifiés, notamment l’agritech, l’écoconstruction, la télémédecine, le renouvelable, l'e-commerce… Les organisateurs ont opté pour la capitale économique marocaine pour cette seconde édition du Startup of the year Africa qui a départagé 600 startups. Un événement du magazine collaboratif Startup.Info avec le soutien de groupes internationaux dont ENGIE, QWANT FINANCE INNOVATION et PwC.

La capitale économique marocaine, Casablanca a accueilli le jeudi 25 janvier, la seconde édition du prix « Startup of The year Africa ». Un événement qui vise à promouvoir et récompenser l'innovation made in Africa. Cette édition a enregistré la participation de 600 startups provenant de 52 pays différents, départagé par 12.000 votes en ligne d'internautes.

La cuvée 2018 de l'événement se compose de la startup kényane HydroIQ, qui a reçu le Grand Prix de la startup africaine. Fondée par le tandem Brian Bosire et Victor Shikoli, l'entreprise a développé un objet connecté permettant de gérer les réseaux hydrauliques à distance. Une solution qui permet la détection automatique de fuite sur le réseau, ce qui permet d'affiner la facturation de ménages via une application mobile.

Parmi les primés l'on retrouve également, Ecodôme une entreprise marocaine spécialisée dans la construction de locaux écotouristiques respectueux de l'environnement, vu qu'ils sont construits à base de terre naturelles et qui a reçu le prix Qwant public choice. La startup ivoirienne, Grace Agricole a remportée de son côté le prix OCP Agritech. Fondée par Brou Kouame Yves Laurent, cette entreprise vise à améliorer la production de riz en Côte d'Ivoire via un programme de production, de certification et de diffusion de semences améliorées et certifiées de riz.

L'innovation au service du quotidien

L'événement a également récompensé l'entreprise nigériane Peachwater Consulting par le Prix Spécial Engie. Cette startup a développé et commercialisé un four innovant permettant de produire de l'électricité par la chaleur et de réduire la consommation de charbon de 70%. L'entreprise camerounaise, THEA a de son côté été primée pour avoir développé une application de télémédecine qui permet à ses utilisateurs de réaliser un premier diagnostic via une application.

Semoa est l'unique startup basée en France qui a été récompensé lors de cette seconde édition. La startup a ainsi reçu le prix spécial Finance Innovation et celui spécial diaspora pour le développement et la mise en place de bornes de paiement en liquide sur le continent, de manière à renforcer le développement du e-commerce en Afrique. Le coup de cœur du jury a été remporté par Priyo, une startup sud-africaine, qui a produit un ordinateur portable solaire, visant à offrir un accès à l'éducation aux enfants inscrits dans des écoles sujettes à des problèmes de financements.

Pour les organisateurs de cette compétition, l'objectif est d'offrir une visibilité aux startups africaines. Au soutien com', s'ajoute un accès aux écosystèmes respectifs de chaque startup via le parrainage de grands groupes établis sur les différents marchés africains. L'organisateur, Startup Info a réussi depuis 2011 à mettre sur pied une base de donnée de 12.000 startups.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :