MEDays 2018  : l'intégration, la coopération et la sécurité conjuguées au temps de la disruption

 |   |  661  mots
Le chef de l'Etat burkinabè, Roch Marc Christian Kaboré, attendu lors de cette édition, sera le troisième chef d'Etat en fonction à assister à ce forum après Paul Kagamé du Rwanda en 2015 et Alpha Condé de la Guinée en 2017.
Le chef de l'Etat burkinabè, Roch Marc Christian Kaboré, attendu lors de cette édition, sera le troisième chef d'Etat en fonction à assister à ce forum après Paul Kagamé du Rwanda en 2015 et Alpha Condé de la Guinée en 2017. (Crédits : DR.)
Du 7 au 10 novembre prochains se tiendra au Maroc la onzième édition du Forum MEDays organisée par l'Institut Amadeus. Les questions des mutations à l'échelle internationale, l'intégration régionale et continentale, les défis sécuritaires en Afrique, les coopérations Chine-Afrique ainsi que celle Nord-Sud seront au cœur des débats.

Dans quelques jours aura lieu la 11ème édition du Forum MEDays au Maroc. Initiative de l'Institut Amadeus, cette rencontre au niveau international est placé sous le thème « A l'ère de la disruption : bâtir de nouveaux paradigmes ». Pour les organisateurs, il s'agira d'un rendez-vous qui reviendra sur « les mutations et les ruptures visibles à l'échelle internationale sur le plan diplomatique, économique et sociétal, leur impact sur l'Afrique et les pays du Sud ».

Intégration, coopération et question sécuritaire

Autour du thème de ce rendez-vous incontournable, diverses questions seront abordées notamment celles de l'intégration, de la coopération et de la sécurité.

« Les angles principaux de réflexion, d'échange et de débat du Forum MEDays 2018 porteront sur l'intégration régionale et continentale, les défis sécuritaires en Afrique, les nouvelles dynamiques de coopération, et les enjeux économiques et diplomatiques face aux disruptions de l'ordre international », soulignent les organisateurs.

Ces derniers précisent que sur le plan sécuritaire, des propositions seront faites pour renforcer les coopérations interafricaines et les instances continentales. La même source indique qu'un focus particulier sera donné aux relations Chine-Afrique et le projet « une route, une ceinture » (One belt, one road) autour duquel la Chine souhaite organiser un dialogue pour aligner les stratégies de développement africain avec sa stratégie internationale.

Le communiqué ajoute que « la coopération Nord-Sud sera également au cœur des échanges notamment avec la question de faire revivre un espace de partage et un imaginaire méditerranéen. Le Forum proposera de reconstruire des relations d'égal à égal entre l'Europe et l'Afrique en ne cédant pas aux replis et en sortant du discours centré sur l'immigration ».

Pays hôte du Forum, le Maroc sera en permanence présent au cœur des discussions. Ainsi des ateliers de travail « Maroc-CEDEAO » sont prévus. « Les nouveaux modèles de développement pour le Maroc seront abordés dans le cadre d'un environnement régional africain en pleine transformation à travers la récente signature de la Zone de Libre-Échange Continentale Africaine (ZLECA) mais aussi les discussions d'adhésion du Maroc à la CEDEAO », précisent les organisateurs dans leur communiqué.

Du beau monde attendu

Ils sont près de 150 intervenants de très haut niveau attendus pour le MEDays 2018. Entre autres, des chefs d'Etats et de gouvernements, des ministres, des responsables politiques, des Prix Nobels, des chefs d'entreprises, des dirigeants d'organisations internationales, des experts et représentants de la société civile. Parmi les invités de marque, l'on retrouvera le président burkinabè, Roch Marc Christian Kaboré.

« C'est un très grand honneur pour nous d'accueillir à Tanger le Président du Faso, un Chef d'État africain qui incarne une nouvelle page démocratique pour son pays avec une volonté de travailler à l'intégration régionale et continentale, à un modèle de croissance inclusif pour les jeunes, les femmes, et le monde rural sans oublier son engagement pour l'innovation et les énergies renouvelables », s'est réjoui Brahim Fassi Fihri, Président de l'Institut Amadeus.

Le chef de l'Etat burkinabè sera le troisième chef d'Etat en fonction à assister à ce forum après Paul Kagamé du Rwanda en 2015 et Alpha Condé de la Guinée en 2017. En dehors du président Kaboré, divers autres invités de marque dont Jerry Rawlings, ancien président du Ghana, Yayi Boni, ancien président du Bénin,  Moustapha Cissé Lo, Président du Parlement de la CEDEAO, Luis Filipe Lopes Tavares, Ministre des Affaires Étrangères du Cap-Vert, Yves Leterme, ancien Premier Ministre de Belgique, Daniel Ona Ondo, Président de la Commission de la Communauté Économique et Monétaire d'Afrique Centrale (CEMAC), Moussa Mara, ancien Premier Ministre du Mali, José Luis Rodriguez Zapatero, ancien chef de Gouvernement espagnol, Najat Vallaud Belkacem, ancienne ministre de l'éducation nationale française et André Flahaut, ministre belge de la fonction publique, sont attendus.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :