Togo : accélération de l'intégration du paiement numérique dans l'administration publique

 |  | 212 mots
Lecture 1 min.
(Crédits : LTA)
L'intégration des moyens numériques de paiement, notamment dans les transactions financières de l'Etat, devrait améliorer la bancarisation et l'inclusion financière, ainsi que la lutte contre la corruption, le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme.

Le Conseil des ministres togolais a adopté mercredi un décret portant sur la numérisation des moyens de paiement dans l'administration publique.

Ce décret permettra d'introduire « les moyens de paiement à distance, à travers les réseaux de communication, notamment le paiement en ligne, le paiement mobile et le paiement par carte bancaire » parmi ceux admis par l'administration publique, rapporte un communiqué publié à l'issue du conseil des ministres.

Il vise à promouvoir l'utilisation de moyens numériques de paiement, notamment dans les transactions financières de l'Etat « afin d'améliorer de façon significative et rapide la bancarisation et l'inclusion financière, ainsi que la lutte contre la corruption, le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme », précise la même source.

Toutefois, les autorités togolaises ont assuré que le dispositif garantirait la protection des données à caractère personnel, conformément à la réglementation nationale.

Pour rappel, le nouvel exécutif que dirige Victoire Tomégah-Dogbé a été formé le 1er octobre dernier.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :