79,5 millions de personnes déplacées en 2019, un record selon l'UNHCR

 |   |  1177  mots
(Crédits : Reuters)
Le Haut commissariat aux réfugiés des Nations unies (UNHCR) a publié le 18 juin, son dernier rapport selon lequel le nombre de réfugiés et de personnes déplacées a atteint un niveau sans précédent depuis la création du HCR, avec 9 millions de cas supplémentaires en 2019. Sur le continent, le nombre de personnes déplacées a pratiquement triplé en 10 ans, passant de 2,2 millions à 6,3 millions.

En 2019, le nombre d'individus ayant fui la guerre, les persécutions ou les conflits, a dépassé 79.5 millions de personnes : du jamais vu dans l'histoire du Haut commissariat aux réfugiés, depuis sa création en décembre 1950 (ils étaient 41 millions en 2010). Une personne sur 97 est concernée, soit 1% de l'humanité. Plus des deux tiers d'entre eux, soit 77%, sont dans l'impossibilité de rentrer dans leur pays d'origine et se retrouvent dans des situations de déplacement prolongées. Depuis l'année dernière, le HCR supporte d'ailleurs une stratégie de réinstallation visant 1 million de réfugiés et 2 millions supplémentaires par voies complémentaires telles que le regroupement familial ou les programmes de mobilité de main-d'œuvre. A ce jour, près de 68% des personnes déplacées viennent de 5 pays : le Sud-Soudan, la Syrie, l'Afghanistan, la Birmanie et le Venezuela.

En substance, le Haut-commissariat comptabilise 29.6 millions de réfugiés en 2019 (parmi les 79.5 millions de migrants), 7 millions de déplacés internes et 4,2 millions de demandeurs d'asile à travers le monde. En Afrique, les 6.3 millions de réfugiés répertoriés par l'UNHCR viennent essentiellement du Sud-Soudan (2.2 millions), de la République démocratique du Congo (RDC) (800 000), de Somalie (900 000) et de la République centrafricaine (600 000). Quelque 73% des personnes déplacées vivent dans les pays voisins et 85 % ont été hébergés dans...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :