« Energie pour tous au Mozambique »  : la Banque mondiale sort le chéquier

 |   |  240  mots
Au Mozambique, le taux d'accès à l'électricité ne dépasse pas les 30%.
Au Mozambique, le taux d'accès à l'électricité ne dépasse pas les 30%. (Crédits : DR.)
La Banque mondiale et l'Etat mozambicain viennent de signer à Maputo un accord de financement d'un montant de 80 millions de dollars. D'après les sources officielles, le prêt qui constitue une première partie d'un financement de 200 millions de dollars devrait servir à financer le projet « Energie pour tous au Mozambique ».

La Banque mondiale a sorti le chéquier pour l'électrification au Mozambique. Les deux parties, représentées par le ministre de l'Economie et des finances, Adriano Maleiane, pour le Mozambique et le directeur-pays de la Banque, Mark Lundell, ont signé mercredi dernier à Maputo un accord de financement en ce sens. Portant sur une enveloppe de 80 millions de dollars, les fonds devraient servir à financer «Energie pour tous au Mozambique », un projet qui devrait améliorer l'accès à l'électricité au sein des populations.

Les fonds débloqués ne constituent qu'une première partie d'un financement global de 200 millions de dollars que la Banque mondiale devrait débloquer au cours de cette année, indique le ministère de l'Economie et des finances.

Lire aussi : Corruption : avant Deby et Museveni, ces présidents africains cités dans des scandales (1/2)

2 millions de bénéficiaires

Le Mozambique est l'un des pays les moins dotés en infrastructures d'électrification avec un taux d'accès à l'électricité qui ne dépasse guère les 30%. Une situation à laquelle le gouvernement veut remédier. «Il s'agit d'un projet social visant à apporter de l'énergie à tous les Mozambicains», a déclaré le ministre de l'Energie, Max Tonela lors de la cérémonie de signature.

Le financement de la Banque mondiale devrait bénéficier à plus de deux millions de Mozambicains et ferait passer le nombre de connexions électriques de 300 000 à 450 000 ménages d'ici à fin 2019.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :