Tchad : riz, huile, farine,... le gouvernement décide la baisse des prix des produits de première nécessité

 |   |  217  mots
Un marché traditionnel à Kalait,entre les villes d'Abéché (deuxième ville du pays) et Fada au nord-est du Tchad.
Un marché traditionnel à Kalait,entre les villes d'Abéché (deuxième ville du pays) et Fada au nord-est du Tchad. (Crédits : DR.)
Le gouvernement tchadien a décidé d'exonérer de la taxe sur la valeur ajoutée et des droits de douane les produits de première nécessité notamment le riz, la farine, l'huile et les pâtes alimentaires. L'annonce a été communiquée par arrêté conjoint des ministères des Finances et du Commerce, ce samedi 11 mai.

Une décision de l'Exécutif qui aura certainement des répercussions directes sur le panier de la ménagère au Tchad. Dans un arrêté conjoint publié samedi dernier, les ministères tchadiens des Finances et du Commerce ont annoncé l'exonération de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) et des droits de douane des produits de première nécessité, notamment le riz, la farine, l'huile et les pâtes alimentaires.

Cette exonération vise d'abord à réduire les prix des produits concernés, alors que le riz et la farine importés étaient jusque-là soumis à 5% de droit de douane et l'huile et les pâtes alimentaires étaient soumises à 30% de droits de douane et 18% de TVA.

Lire aussi : Coup d'Etat présumé : arrestation au Tchad de l'opposant équato-guinéen Andres Esono Ondo

Équilibrer le pouvoir d'achat des couches les moins nanties

La décision du gouvernement serait venue en réponse à l'appel des hommes d'affaires tchadiens de durcir la lutte contre les infractions propres aux périodes de grande consommation, notamment le mois de Ramadan. Ceci devrait «permettre à la population tchadienne d'acheter et de consommer en fonction de sa bourse», a indiqué le président de la Chambre de commerce d'industrie, d'agriculture, des mines et d'artisanat (CCIAMA) du Tchad, Amir Adoudou Artine.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :