Le Gabon a besoin de trois milliards de dollars pour financer son programme climat

 |   |  260  mots
(Crédits : Reuters)
D'après le secrétaire permanent du Conseil national climat du Gabon, l'Etat ambitionne de mobiliser 1 500 milliards de francs CFA, soit près de 3 milliards de dollars, nécessaires au financement de 25 projets et 8 programmes prioritaires climatiques.

1500 milliards de francs CFA, soit environ 3 milliards de dollars. C'est le montant dont l'Etat gabonais a besoin pour financer son programme climat et qui été révélé ce mardi 6 novembre à Libreville par le secrétaire permanent du Conseil national climat (CNC) du Gabon, Tanguy Gahouma. Une fois mobilisés, les fonds devraient servir à financer 25 projets et 8 programmes prioritaires, a précisé le responsable gabonais.

La déclaration de Gahouma vient confirmer l'avis présenté la semaine dernière lors d'un atelier pour la clôture du premier appui financier à l'issue des travaux du programme d'appuis du Fonds vert pour le climat, organisé par le CNC. A cette occasion, le directeur général de la Caisse de dépôts et de consignation du Gabon (CDC), Herman Nzoundou Bignoumba, avait indiqué qu'il s'agissait de «mettre à niveau l'ensemble des process afin de capter d'une part, des financements plus importants que le statut actuel de partenaire-prestataire ne permet pas de mobiliser et d'autre part, d'être capable de mobiliser des fonds auprès des autres bailleurs internationaux».

Pour mobiliser les 1 500 milliards de Fcfa, confient les sources du CNC, un document-cadre de planification stratégique des investissements climatiques au Gabon a été présenté lors de cet atelier.

En ce qui concerne les projets et programmes visés par le CNC, Tanguy Gahouma a indiqué qu'ils ont été présentés au Premier ministre gabonais, Emmanuel Issoze Ngondet, à l'occasion des travaux du premier programme d'appui au Fonds vert pour le climat, mis en place au lendemain de la COP 22 à Marrakech au Maroc.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :