Côte d'Ivoire : le gouvernement met les bouchées doubles pour améliorer le secteur de la santé

 |   |  458  mots
Les efforts du gouvernement ivoirien pour améliorer le système de santé portent également sur la réévaluation des indices des salaires du personnel du secteur.
Les efforts du gouvernement ivoirien pour améliorer le système de santé portent également sur la réévaluation des indices des salaires du personnel du secteur. (Crédits : DR)
Le gouvernement ivoirien prévoit d'investir pas moins de 833 milliards de francs CFA dans le secteur de la santé sur la période 2018-2020. Parmi les projets prioritaires, la construction d'un CHU dans la commune populaire d'Abobo, situé dans la partie nord de la capitale Abidjan.

Le gouvernement ivoirien vient de décider la mobilisation d'une enveloppe de 833 milliards francs pour financer le secteur de la santé sur la période 2018-2020 plus de. La décision a été annoncée par le président ivoirien Alassane Ouattara, lors du dernier conseil des ministres.

«Pour les années à venir, le président de la République a autorisé des investissements d'environ 833 milliards de francs CFA, qui seront principalement affectés à la construction d'infrastructures et au recrutement des ressources humaines nécessaires pour assurer aux Ivoiriens des soins de meilleure qualité, plus proches des standards internationaux», peut-on lire dans le communiqué qui a sanctionné les travaux du Conseil.

Les investissements prévisionnels porteront notamment sur la  construction de trois hôpitaux militaires à Korhogo, Bouaké et Daloa ; la construction, l'équipement, l'entretien et le renouvellement des centres hospitaliers régionaux de Daloa, Korhogo et Yamoussoukro ; la construction d'hôpitaux généraux à  Abobo-Nord, Abobo-Sud, Adjamé, Grand-Bassam et  Yopougon-Attié et la construction de 12 hôpitaux à l'intérieur du pays, précise le communiqué.

Le 15 décembre, dans son discours d'inauguration du centre hospitalier et universitaire d'Angré, le chef de l'Etat ivoirien avait estimé que ce vaste programme dans triennal permettra de faire de la Côte d'Ivoire un hub sanitaire. Ouattara avait ajouté que l'espérance de vie dans le pays est passée de 50 ans en 2010 à 54 ans en 2015 grâce aux investissements réalisés ces dernières années dans le secteur.

Amélioration des conditions de travail du personnel de la santé

Selon le ministre de la Santé et de l'hygiène publique, ce nouveau budget représente 293 milliards francs CFA de plus que celui consacré au secteur durant la période 2013-2016. «Sur la période 2013-2016, le gouvernement a investi dans le système de la santé un montant de 540 milliards de francs CFA correspondants au financement d'importants projets de construction, de réhabilitation, d'extension, d'équipement, de rééquipement et de mise aux normes d'établissements de santé. Aussi, de nombreux projets sont en cours d'études ou en cours de réalisation pour un coût total de 287 milliards de francs CFA», rappelle le gouvernement.

Côté ressources humaines, le gouvernement a procédé à la revalorisation des indices des salaires, à raison de 400 points pour les cadres supérieurs et 150 points pour les autres agents. Dans cette même dynamique, l'Exécutif a souligné que, dans le cadre de la disponibilité des médicaments, la réforme de la Pharmacie de la santé publique (PSP) a eu des résultats encourageants, «notamment le doublement des capacités de stockage, l'amélioration de la qualité de service ainsi que le retour de la confiance chez les fournisseurs et partenaires de la PSP».

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :