Chine-Djibouti : vers une coopération globale

Après l'ouverture par l'armée chinoise d'une base militaire à Djibouti, la Chine et le pays de la corne de l'Afrique, ont décidé de rehausser à un niveau supérieur leurs relations diplomatiques. Celles-ci devraient passer de partenariat stratégique à coopération globale, mais à quel prix. Eléments de réponse.

2 mn

Le Président chinois Xi Jinping a déroulé le tapis rouge à son homologue djiboutien Ismail Omar Guelleh, à Beijing.
Le Président chinois Xi Jinping a déroulé le tapis rouge à son homologue djiboutien Ismail Omar Guelleh, à Beijing. (Crédits : DR)

La Chine et Djibouti. Voilà deux pays « amis » et partenaires stratégiques. Mais le géant asiatique et le petit Etat africain caressent le rêve d'une coopération globale. C'est d'ailleurs tout le sens de la visite du président djiboutien Ismail Omar Guelleh en Chine, qui a débuté le mercredi 22 novembre pour se terminer ce vendredi 24. Une visite haute en couleurs puisque Omar Guelleh est le premier chef d'Etat africain à se rendre en Chine depuis la réélection de Xi Jinping à la tête du Parti communiste chinois (PCC) en octobre 2017.

Et pour rendre la pareille à son homologue djiboutien, Xi Jinping ne s'est pas uniquement limité à dérouler le tapis rouge à son hôte. A l'issue d'un entretien jeudi avec Ismail Omar Guelleh au Grand palais du peuple dans le centre-ville à Beijing, l'homme fort de l'Empire du milieu a annoncé la mise en œuvre prochaine d'un ambitieux programment d'investissement dans le pays de l'Afrique de l'Est.

Le programme comprend entre autre, des projets d'infrastructures dont les voies ferrées, les ports, l'approvisionnement en eau, les gazoducs, ainsi que la construction d'une zone de libre-échange et la coopération dans l'agriculture, selon l'Agence Xinhua. Pour le président chinois il s'agira concrètement « d'aller conjointement de l'avant avec la construction de "la Ceinture et la Route", et renforcer pleinement la coopération bilatérale dans tous les domaines ».

Mais à quel prix?

Dans le même sillage, le Premier ministre chinois Li Keqiang a déclaré ce vendredi que Djibouti était un partenaire important de la Chine avant d'encourager les entreprises chinoises à investir massivement dans le pays d'Afrique de l'Est.

« La Chine et Djibouti continueront à approfondir leur confiance mutuelle et leur partenariat pour qu'il devienne un modèle de coopération Sud-Sud », a indiqué le Chef du gouvernement chinois lors d'une rencontre avec le président Ismail Omar Guelleh, ce 24 novembre.

Si ces dernières années, la Chine n'a pas cessé de multiplier les gestes symboliques et les investissements en faveur du pays de la Corne de l'Afrique, c'est par ce que Pékin convoite l'avantage géographique de Djibouti, un pays situé stratégiquement sur le détroit de Bab-el-Mandeb, un des corridors maritimes les plus fréquentés au monde qui contrôle l'accès à la mer Rouge. Le pays de Xi Jinping a inauguré début août à Djibouti sa première base militaire à l'étranger. Avec un contingent de près de 10.000 hommes jusqu'en 2026, la base militaire est officiellement destinée à soutenir les opérations de maintien de la paix de l'ONU, elle permet également à l'Empire du milieu de s'affirmer sur la scène internationale et de protéger ses intérêts dans la région, comme l'estiment de nombreux commentateurs occidentaux.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.