Bénin  : croisade contre les faux diplômes dans l'administration

 |   |  308  mots
Cotonou semble décidée à assainir la fonction publique des détenteurs de faux diplômes. En témoigne la radiation et les poursuites engagées contre 79 fonctionnaires pris la main dans le sac
Cotonou semble décidée à assainir la fonction publique des détenteurs de faux diplômes. En témoigne la radiation et les poursuites engagées contre 79 fonctionnaires pris la main dans le sac (Crédits : Reuters)
Le gouvernement de Patrice Talon livre depuis quelques mois une guerre sans merci contre les fonctionnaires détenteurs de faux diplômes. Cette semaine, 79 d'entre eux ont été identifiés et épinglés par les autorités. Déjà en Août dernier, une dizaine de fonctionnaires détenteurs de faux diplômes avaient été également exclus.

Le problème de la détention de faux diplômes dans l'administration se pose dans la plupart des pays africains. Mais au Bénin spécialement, la supercherie devient monnaie courante chez les agents en quête de promotion et d'augmentation de salaires. Les 79 personnes qui viennent d'être épinglés par le gouvernement avaient déposé pour équivalence leurs diplômes au niveau de la Direction de l'enseignement supérieur du Bénin et c'est dans ce service que la supercherie a été découverte, a expliqué Pascal Koupaki. Le ministre Koupaki annonce que l'autorité ne laissera pas passer la supercherie. Les agents fautifs seront punis pour décourager les autres qui tenteront de jouer à ce jeu. Des poursuites judiciaires sont engagées contre eux et des mesures prises pour mettre fin aux avantages que ces détenteurs de faux diplômes tirent de leur position administrative.

Opération de vérification d'authenticité

Depuis l'arrivée au pouvoir de Patrice Talon, le gouvernement béninois a engagé l'administration dans un processus de vérification de l'authenticité des diplômes obtenus à l'étranger et déposés par leurs propriétaires pour leur équivalence au Bénin. Au mois d'août dernier, le gouvernement avait décelé une dizaine d'agents de l'Etat détenteurs de faux diplômes. Ils avaient été simplement mis à la porte et sont actuellement poursuivis. Une commission nationale de vérification de l'authentification des diplômes des agents de l'Etat qu'ils soient civils ou militaires a été d'ailleurs mise en place dans le cadre de la moralisation de la vie publique. Le gouvernement explique que c'est une vaste opération qui est en cours et que d'autres détenteurs de faux diplômes seront aussi frappés par la même rigueur dès que la commission rendra des conclusions dans ce sens.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :