Coup d'Etat au Mali : Ibrahim Boubacar Kéïta « quitte ses fonctions » de président

Suite à son arrestation hier, le président malien Ibrahim Boubacar Keita a démissionné ce mercredi sous la pression des mutins.
(Crédits : Reuters)

Ibrahim Boubacar Keita n'est plus président de la République du Mali. Pressé par les mutins, il a annoncé sa démission ce mercredi sur l'ORTM, la télévision nationale :

« Je voudrais vous dire ma décision de quitter mes fonctions, toutes mes fonctions à partir de ce moment »

Le désormais ex-président malien a également annoncé la dissolution du gouvernement et de l'assemblée nationale.

Tôt ce mardi matin, des coups de feu ont été entendus sur la base militaire de Kati, à environ 15 km à l'extérieur de Bamako, près de Bamako. Alertée, les représentations diplomatiques qui mettaient déjà en garde leurs ressortissants. Il s'en est suivi un envahissement de Bamako par des mutins, l'arrestations de certaines autorités, l'évacuation de certaines entités publiques, comme la télévision nationale.

En fin d'après-midi hier, moins de deux heures après le communiqué du gouvernement qui se disait ouvert à "un dialogue fraternel", le président Ibrahim Boubacar Keita et son Premier ministre Boubou Cissé ont été arrêtés par des mutins.

Les femmes africaines face au saut technologique

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 3
à écrit le 20/08/2020 à 8:48
Signaler
Notre armée va-t-elle quitté le Mali?

à écrit le 20/08/2020 à 8:16
Signaler
Vu que c'est encore l'armée qui le fait c'est en sachant qui va le remplacer que l'on saura qui l'a fait remplacer. Pauvre continent africain sans arrêt dépendant des intérêts occidentaux.

à écrit le 19/08/2020 à 21:02
Signaler
Chapeau nos services de renseignments ... leur chef , un certain Macron . Quand il aura fini de bouffer du sable il pourra s'occuper des banlieues .

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.