RDC : 20 ans de prison et 10 ans d’inéligibilité pour Vital Kamerhe

 |   |  286  mots
(Crédits : DR)
A 61 ans, l’ex-directeur de cabinet du président Félix Tshisekedi a été condamné ce samedi à 20 ans de prison et 10 ans d’inéligibilité après avoir purgé sa peine.

C'est une descente aux enfers actée. Reconnu coupable de « détournements de deniers publics » et « corruption aggravée » dans le cadre de l'affaire des 100 jours, Vital Kamerhe, 61 ans, ex-directeur de cabinet du président Félix Tshisékédi, a été condamné à « 20 ans de travaux forcés » -correspondant à la prison ferme- ce samedi 20 juin par le tribunal de grande instance de Kinshasa-Gombe. Celui qui a également été président de l'Assemblée nationale de République démocratique du Congo (RDC) écope ainsi de la peine maximale. Le président de l'Union pour la nation congolaise est également frappé de dix ans d'inéligibilité à compter de la fin de sa peine.

Un fait inédit. Vital Kamerhe devient ainsi la première personnalité aussi influente de la sphère politique congolaise autant rudement soumise à la loi. De même, son principal co-accusé, l'homme d'affaire libanais, Samih Jammal, 81 ans, patron de la société Samibo, écope de 20 ans de prison. Pour rappel, ils sont tous les deux accusés d'avoir détourné plus de 50 millions de dollars, destinés à la construction de 500 maisons préfabriquées.

Des « voies de recours » envisagées devant les Nations Unies

Les avocats de Kamerhe ne comptent pas en rester là. Dans un communiqué ce soir, Me Pierre Olivier Sur qui avait été appelé en renfort pour la défense de l'ex-leader de l'opposition s'est insurgé contre un « détournement de la justice à des fins politiques d'exclusion pure et simple des élections à venir ».

« Vital Kamerhe exercera toutes les voies de recours possibles : en République démocratique du Congo devant les cours régionales africaines et devant les Nations Unies, qu'il a d'ores et déjà saisies car il a confiance ».

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :