Coronavirus : le Burkina Faso enregistre le premier décès en Afrique subsaharienne

 |   |  248  mots
(Crédits : Reuters)
La députée Marie Rose Compaoré, deuxième vice-présidente de l’Assemblée nationale du Burkina Faso, contaminée au COVID-19, est décédée ce mercredi.

C'est le treizième décès suite au COVID-19 en Afrique et le premier au sud du Sahara. Le Burkina Faso annonce ce mercredi 18 mars le décès de Marie Rose Compaoré, deuxième vice-présidente de l'Assemblée nationale, qui était également diabétique.

« Le Coronavirus est une maladie hautement contagieuse et très mortelle (...) Seule la prévention nous permet de lutter contre cette maladie car, à ce jour, il n y a pas de traitement spécifique », a déclaré Pr Martial Ouédraogo, coordonnateur national de la réponse à l'épidémie de Covid-19, lors d'un point de presse organisé par le service d'information du gouvernement.

Le Burkina Faso compte à date 27 cas de contamination dont 26 dans la seule capitale de Ouagadougou. Un premier cas a été confirmé à Bobo Dioulasso. 90 personnes sont actuellement en confinement pour avoir été au contact de ces porteurs du virus.

Lire aussi : COVID-19 : 29 pays africains désormais touchés

Partout en Afrique des mesures sont prises pour pouvoir lutter contre la propagation du COVID-19. 29 pays du Continent son désormais touchés et la pandémie n'est pas sans conséquences sur le plan économique, affectant notamment le dynamisme des entreprises importatrices et exportatrices, ainsi que les marchés financiers.

Jusqu'ici, les décès ne concernaient que le nord du Continent. L'Algérie, pays le plus touché, a annoncé son sixième mort ce mercredi. L'Egypte en compte quatre, tandis que le Maroc est à deux décès.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :