Guinée équatoriale : un nouveau coup d’Etat motivé par des intérêts économiques en gestation selon Malabo

 |   |  477  mots
(Crédits : DR)
A New York, la Guinée équatoriale annonce un nouveau projet de coup d’Etat en cours de préparation sous l’impulsion d’entreprises convoiteuses des ressources naturelles du pays. Malabo dénonce également le dernier rapport d’Amnesty International qui aurait pour seul but de servir les intérêts de George Soros.

«Nous avons des informations sur les activités en cours pour déstabiliser le pays, pour tenter de commettre un nouveau coup d'Etat. Nous savons que cela est en train d'être planifié», a-t-il déclaré Anatolio Ndong Mba, représentant permanent de la Guinée équatoriale auprès des Nations Unies, lors d'une conférence de presse tenue  au siège de l'ONU à New York hier, jeudi 15 août.

Pour Malabo, les ressources pétrolières, forestières et maritimes du pays sont les principales cibles de ces projets de déstabilisation. Soulignant que certaines entreprises perdantes de marchés publics seraient des mouvements de révoltes pour pousser la chute de l'actuel président et à l'élection d'un politique qui serviraient leurs intérêts, Ndong Mba affirme :

«Ils veulent imposer un président qui fait ce qu'ils veulent, exploiter les ressources à leur guise».

Lire aussi : Biens mal acquis : Teodorin Obiang acquitté en Suisse à coup de millions d'euros

Le milliardaire Georges Soro pointé du doigt

Parmi ces hommes d'affaires qui languiraient après une plus grande influence économique en Guinée équatoriale, Ndong Mba cite nommément George Soros. Dans un discours lu au nom de l'Etat, l'ambassadeur équato-guinéen est revenu sur le rapport dénonçant des violations des droits de l'homme dans ce pays d'Afrique centrale et publié le 2 août dernier par Amnesty International. Ndong Mba affirme que ce rapport a été financé et dirigé par le milliardaire américain via son organisation Open Society Foundation.

«Nous le qualifions de criminel. Il est de notoriété publique que M. George Soros est un milliardaire, spéculateur financier et criminel aux intérêts géostratégiques et impérialistes évidents, qui consacre sa vie au soutien des mouvements impérialistes et à l'expansion du capitalisme en versant le sang dans d'innombrables pays au cours de plusieurs décennies », a-t-il déclaré, soulignant l'implication de Soros «dans les processus contre-révolutionnaires et anticommunistes en Europe de l'Est et en soutient du printemps arabe».

«Les enfants de notre pays ne peuvent pas être déplacés comme des pièces sur l'échiquier mondial où joue le criminel George Soros», a-t-il conclu, soulignant l'engagement de la Nation autour du président Obiang qui vient de célébrer ses 40 ans au pouvoir, soit le plus ancien président élu à cette heure.

Lire aussi : Chambre africaine de l'énergie : un road show à Pékin pour promouvoir les ressources naturelles de la Guinée équatoriale

Depuis 2004, la Guinée équatoriale a connu plusieurs tentatives de coup d'Etat, la dernière en date, avortée, a eu lieu en décembre 2017. L'enquête avait conduit à l'inculpation de 112 protagonistes. Il y a deux ans, Georges Soros a été accusé par le mercenaire britannique Simon Mann d'avoir été derrière un projet de déstabilisation en Guinée équatoriale.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :