Gambie : le gouvernement confisque les biens de Yahya Jammeh

 |   |  393  mots
(Crédits : LTA)
Les autorités gambiennes ont annoncé la saisie des biens de l’ancien président Yahya Jammeh, en exil en Guinée-équatoriale. Selon le ministère de la Justice, cette décision fait suite aux recommandations faites par la commission d’enquête spéciale sur les biens de l’ancien chef de l’Etat.

La descente aux enfers de l'ancien président gambien se poursuit avec l'annonce que vient de faire, le jeudi 13 juin en conférence, le ministre de la Justice Abubakar Tambadou, sur la saisie des biens de Yahya Jammeh. Selon les explications du ministre, cette décision du président Adama Barrow fait suite aux recommandations de la Commission d'enquête spéciale qui a été mise en place pour investiguer sur les biens illicites appartenant à l'ancien chef de l'Etat et ses proches, en Gambie et à l'étranger.

Lors de conférence de presse, le ministre gambien a également annoncé la saisie de tous les biens mobiliers, immobiliers et comptes bancaires de l'homme d'affaires libanais Mouhamed Bazzi, un proche de Yahya Jammeh.

Lire aussi : Gambie : Barrow ouvre une enquête sur les biens de Jammey

400 millions de dollars à récupérer

Selon le rapport de la commission d'enquête qui a été présenté en mars dernier, la valeur des biens gelés a été estimé à 400 millions de dollars. Il s'agirait notamment d'un parc de voitures de luxe, de 131 propriétés immobilières et de 88 comptes bancaires en Gambie et à l'étranger. Tout le défi pour le gouvernement est maintenant de récupérer les biens confisqués de l'ancien président, qui est en exil en Guinée équatoriale depuis janvier 2017 et sa défaite à la présidentielle après 22 ans de règne.

Lire aussi : Gambie : Yahya Jammeh « persona non grata » aux Etats-Unis

Le ministre de la Justice a lui-même reconnu que la tâche est assez compliquée et a plaidé pour une aide des principaux pays où les biens de Yahya Jammeh ont été listés. C'est le cas aux Etats-Unis où selon le ministre Abubakar Tambadou, des contacts ont été déjà pris avec Washington, par rapport à certains biens immobiliers que détient l'ancien président dans le pays. «Le gouvernement a eu des entretiens avec des responsables américains dans le but de récupérer la résidence de Jammeh dans le Maryland, une résidence de plusieurs millions de dollars, achetée il y a plus de sept ans», a fait savoir à la presse le ministre Abubakar Tambadou.

Le parti de l'ancien président gambien a lui réagit en soulignant qu'il ne s'agit que « d'une mise en scène » des autorités.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :