Conseil de sécurité de l’ONU : le Niger élu membre non permanent pour la période 2020-2021

 |   |  460  mots
Après après un premier mandat en 1981-82, le Niger va de nouveau siéger comme membre non permanent du Conseil de sécurité de l'ONU pour la période 2020-2021.
Après après un premier mandat en 1981-82, le Niger va de nouveau siéger comme membre non permanent du Conseil de sécurité de l'ONU pour la période 2020-2021. (Crédits : Reuters)
Le Niger a été élu, ce vendredi 7 juin à New York, membre non permanent du Conseil de sécurité de l’ONU au titre de la région Afrique pour la période 2020-2021. C’est la seconde fois que ce pays sahélien siège au sein de cet organe stratégique où la diplomatie nigérienne compte porter la voix de l’Afrique en mettant particulièrement l’accent sur les questions de sécurité et de développement.

C'est une victoire symbolique pour la diplomatie nigérienne. Le pays de Mahamadou Issoufou a été en effet élu, ce vendredi 7 juin 2019 à New York par la 88e Assemblée plénière, comme membre non permanent du Conseil de sécurité de l'ONU pour la période 2020-2021 au titre de la zone Afrique. A l'issue du vote, le Niger qui était le seul candidat pour la région, endossé par l'Union Africaine (UA), a obtenu 191 voix sur 193 Etats membres. "C'est un plébiscite pour le Niger", s'est aussitôt réjoui Abdallah Wafy, ambassadeur, représentant le Niger aux Nations unies.

Dans une note publiée la veille du vote, le ministère des Affaires étrangères a justifié la décision du gouvernement de se porter candidat à un siège au Conseil de sécurité, par la volonté de contribuer à la mise en place d'un « système global équitable adapté à la réalité de la communauté internationale ».

Lire aussi : Pourquoi l'Afrique ne dispose pas d'un siège de membre permanent au Conseil de Sécurité de l'ONU ?

Porte-voix de l'Afrique et du Sahel

Selon le chef de la diplomatie nigérienne, Kalla Hankouraouo, le Niger va défendre au sein de cet organe stratégique de l'ONU, les intérêts mondiaux et ceux de l'Afrique avec un accent particulier sur les questions régionales qui ont un impact direct sur le Niger. Il s'agit notamment les questions de paix, de sécurité, de migration et de développement qui constituent des défis auxquels sont confrontés les pays africains et particulièrement ceux du Sahel dont le Niger fait partie comme au sein du G5 Sahel.

« L'engagement du Niger aux côtés des autres Nations du monde est unanimement reconnu. L'accession du Niger au conseil de sécurité en qualité de membre non permanent permettra de consolider ses acquis et de faire avancer les préoccupations spécifiques à l'Afrique et au reste du monde affecté par des situations défavorables à leur épanouissement économique et social », a indiqué le chef de la diplomatie nigérienne.

Le Niger avait déjà siégé au Conseil de sécurité de l'ONU, du 1er janvier 1980 au 31 décembre 1981. Au cours de la plénière de ce vendredi 7 juin, la Tunisie, a été également élu membre non permanent de cet organe décisionnel de l'ONU qui comprend 15 membres dont 5 membres permanents (Etats Unis, Chine, France, Russie et du Royaume Uni), et les dix autres membres non permanents sont élu avec un mandat de 2 ans.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :