Législatives à Madagascar : le duel Rajoelina-Ravalomanana arbitré par les indépendants

 |   |  536  mots
Quelque 10 millions de Malgaches devraient se présenter aux urnes, ce lundi 27 mai, pour choisir choisir leurs députés.
Quelque 10 millions de Malgaches devraient se présenter aux urnes, ce lundi 27 mai, pour choisir choisir leurs députés. (Crédits : Reuters)
Cinq mois après une présidentielle qui s’est soldée par la victoire d’Andry Rajoelina sur Marc Ravalomanana, le duel entre les deux hommes devrait être définitivement tranché lors des législatives de ce lundi 27 mai. Quelque 10 millions d’électeurs sont appelés aux urnes pour choisir parmi 810 candidats de l’IRD (la coalition présidentielle) ou de TIM, leurs 151 députés. Les futurs députés sans étiquette obtiennent eux le rôle de «faiseurs de majorité». Et c’est tout l’enjeu de la bataille électorale.

Depuis février dernier, Andry Rajoelina légifère par ordonnance, sur autorisation du Sénat et de l'Assemblée nationale. Une parade trouvée de justesse pour ne pas créer de vide législatif face à l'expiration des mandats de députés, le 5 février. Convoquées par le gouvernement ce 27 mai, les élections législatives devraient permettre aux députés de retrouver leurs pouvoirs de voter des lois et de contrôler l'action du gouvernement.

Législatives 2019 ou prolongations de la présidentielle de décembre 2018

Cinq mois après la présidentielle, les 10 millions d'électeurs vont choisir leurs 151 députés pour un mandat de cinq ans pour remplacer la dernière législature au sein de laquelle 79 députés sont cités dans un scandale de pots-de-vin. Cette dernière tache a sans doute participé à refroidir les ardeurs des électeurs qui ont montré peu d'enthousiasme pendant une campagne monotone débutée pourtant le 6 mai dernier. Du côté des états-majors politiques, l'enjeu se résume à une sorte de prolongations du duel Rajoelina-Ravalomanana lors de la présidentielle de décembre 2018.

La coalition «Ensemble avec Rajoelina» (IRD) espère remporter la majorité absolue, là où les sondages et les observateurs décrètent déjà qu'elle ne pourra se contenter que d'une majorité «relative». L'actuel chef de l'Etat malgache aura fort à faire pour tenter de faire basculer dans son camp des députés indépendants, mais aussi du camp adverse. Une majorité au sein du parlement bicaméral garantirait un soutien à sa politique ambitieuse pour accélérer la mise en place de réformes pour sortir le pays de l'ornière. Le tout à la vitesse TGV, comme son slogan de la campagne présidentielle.

Les indépendants, la clé pour la majorité absolue

Battu à la course pour le palais d'Iavoloha, Marc Ravalomanana joue sa survie politique. L'ancien chef de l'Etat (2002-2009) s'impose non seulement comme le rival de toujours de Rajoelina, mais aujourd'hui et plus que jamais, comme le chef de l'opposition. Décidé à remporter la majorité, il entend prendre sa revanche en imposant la cohabitation à l'homme qui l'éjecta de son fauteuil présidentiel en 2009. Pendant la campagne, les deux hommes ont chacun pris soin de cultiver une proximité médiatique et politique avec les candidats présents sur leurs listes. Pourtant l'enjeu de ces législatives ne se résume pas aux figures dialectiques de ce duel d'anthologie.

Déçus par les deux partis qui dominent ces dernières années la vie politique, les électeurs se réfugient vers les quelque 500 candidatures indépendantes. Dans le rôle de «faiseurs de majorité», les indépendants détiennent aujourd'hui la clé pour basculer la majorité. Mais la désillusion pourrait être grande avec les accusations pesant sur plusieurs candidats indépendants qui «rouleraient» pour les deux grands partis pendant les élections pour ensuite rallier l'une ou l'autre formation politique.

L'on ne se sera pas beaucoup éloigné des pratiques de la précédente législature. Mi-mai, le gendarme anti-corruption avait «épinglé» 79 élus accusés d'avoir reçu chacun l'équivalent de 12 500 euros de pots-de-vin pour voter des lois sous le régime d'Hery Rajaonarimapianina.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :