RDC : Kabila débloque 100 millions de dollars pour la réinsertion des déplacés internes

 |   |  283  mots
(Crédits : Reuters)
Dans le cadre d’un programme national, le gouvernement congolais a décidé de débloquer sur 18 mois 100 millions de dollars US pour la réinsertion des déplacés de guerre internes. La première enveloppe sera mise à disposition courant avril.

Le gouvernement congolais annonce la mise en place d'un fonds de 100 millions de dollars afin d'appuyer la réinsertion des déplacés internes de la République Démocratique du Congo (RDC), indique une déclaration du ministre de la Solidarité et des actions humanitaires diffusée ce samedi 31 mars. Etalée sur 18 mois, le premier décaissement d'un montant de 10 millions de dollars US interviendra au cours du mois d'avril.

Inscrit dans le cadre du programme de réponse humanitaire, de stabilisation et de développement mis en place par Kinshasa, ce fonds devrait secourir 231 346 déplacés internes répertoriés dans 69 sites à travers le pays, indique le ministère. Ce dernier précise qu'il s'agit là de l'ensemble des déplacés internes que compte le pays, rejetant une nouvelle fois la donne de « plus de 4 millions » avancée par les ONG Internationales.

Kinshasa réitère son absence à la conférence du 13 avril à Genève

La crise humanitaire en RDC fait l'objet d'une mobilisation internationale depuis plusieurs mois. En janvier dernier, l'ONU lançait un appel pour la collecte de 1,68 milliard de dollars afin de secourir les déplacés à travers le pays. Un mois plus tard, c'est l'Unicef qui faisait, à son tour, porter sa voix pour la mobilisation de 268 millions de dollars spécialement dédiés aux enfants. L'Organisation onusienne tablait sur plus 4,3 millions de déplacés internes, dont 2,6 millions d'enfants.

Pour davantage marquer son désaccord avec ces chiffres, le gouvernement congolais, en mettant à disposition de fonds de 100 millions de dollars, réitère son refus de participer le 13 avril prochain à Genève à la conférence des donateurs sur la crise humanitaire en RDC.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :