Terrorisme / Kenya : les Shebabs tuent 5 policiers à Garissa, une semaine après la présidentielle

Le comté de Garissa, dans le nord-ouest du Kenya, a été à nouveau frappé par une attaque terroriste. Cinq policiers ont perdu la vie dans une embuscade tendue par des terroristes Shebabs. En plus des forces de l’Amisom, le force de l’Union africaine, les soldats kényans patrouillant le long de la frontière avec la Somalie sont les cibles régulières d’attaques des Shebabs qui tentent d’entrer au Kenya. Détails.
Ibrahima Bayo Jr.
(Crédits : Reuters)

De la garnison des policiers patrouillant le long de la route principale Bothai-Ijara, dans le comté de Garissa, il ne reste plus que leur véhicule calciné par les assaillants. Peu après 13H (heure locale), des membres du groupe terroriste Shebabs en embuscade, ont attaqué à l'arme lourde, le poste de police de contrôle, selon plusieurs sources sécuritaires locales.

Cinq policiers tués, un blessé, un autre s'est échappé

Le premier bilan communiqué par les autorités locales fait état de cinq policiers qui ont perdu la vie dans le vif échange de coups de feu. Un officier de la policie est annoncé comme grièvement blessé tandis qu'un autre à réussi à échapper aux tirs ennemis. Les assaillants qui se sont plus tard emparés du véhicule de la patrouille, y ont mis le feu.

« Un contingent combiné de forces de sécurité basé à Hulugho [dans le comte de Garissa, Ndlr] ont été mobilisés pour se lancer à la poursuite des assaillants. Ils étaient appuyés par la surveillance aérienne », indique un rapport de la police de Garissa reprise par la presse locale.

Avant cette attaque, on dénombrait déjà 17 policiers tués et presqu'autant de civils tués dans des attaques des Shebabs aux abords des routes. Cette nouvelle attaque porte à 24, le nombre de policiers tués depuis mai.

Dans le sillage de la crise post-électorale, la menace Shebab

Pour mémoire, c'est dans le comté de Garissa que le groupe Shebab a perpétré son attaque la plus meurtrière au Kenya. En avril 2015, des terroristes affiliés à cette milice somalienne avaient ouvert le feu sur des étudiants de l'Université de Garissa, tuant au moins 148 personnes. Plus tôt, en 2013, le groupe terroriste avait perpétré un attentat dans un centre commercial de Nairobi. Le carnage avait fait 67 morts.

Milice somalienne devenue une organisation terroriste, le groupe Shebab lutte depuis des années pour renverser le gouvernement somalien établi à Mogadiscio. Mais l'Union africaine a envoyé un contingent de l'Amisom pour contrer la menace Shebab.

Ces derniers tentent désormais de pénétrer dans le territoire kényan pour l'utiliser comme base de repli. Selon certains analystes, les Shebabs comptent profiter de la crise post-électorale née d'une contestation de Raila Ondinga de la réélection d'Uhuru Kenyatta, pour mener des attaques fréquentes dans le pays. L'enjeu sécuritaire sera à coup sûr un des défis du nouveau président.

Ibrahima Bayo Jr.
Quelles réponses aux enjeux environnementaux et énergétiques en Afrique ?

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.