Nigeria : Boko Haram définitivement défait ?

 |   |  460  mots
(Crédits : Reuters)
Le Chef d'Etat nigérian vient d'annoncer que le groupe terroriste Boko Haram a été écrasé dans leur dernière enclave dans la forêt de Sambisa. A en croire le Président Buhari, cela ne serait qu'une question de temps avant que le dernier jihadiste ne soit trouvé et traduit en justice. Seulement, ce n'est pas la première fois que le gouvernement nigérian annonce être venu à bout de Boko Haram.

Le Nigeria de Buhari en a-t-il fini avec Boko Haram ? En tout cas, C'est ce qu'a annoncé le président nigérian, hier samedi. Selon lui, les troupes nigérianes qui combattent le groupe terroriste dans la région nord-est du pays, ont écrasé les terroristes dans leur dernière enclave dans la forêt de Sambisa, se déclarant fier des troupes gouvernementales.

"Je veux profiter de cette occasion pour saluer la détermination, le courage et la résilience des troupes de l'Opération Lafiya Dole pour finalement pénétrer et écraser les restes des insurgés de Boko Haram au Camp Zero, situé au cœur de la forêt de Sambisa", a déclaré le président.


Selon ce dernier, le camp est tombé vers 13h35, heure locale, jeudi 22 décembre. Les terroristes seraient en fuite et n'aurait plus de refuge pour se cacher.


Le Président a exhorté les troupes à maintenir le rythme en poursuivant les terroristes et en les traduisant en justice. Buhari a appelé tous les Nigérians à coopérer avec les forces armées et autres agences de sécurité en fournissant des informations utiles sur tous les terroristes se cachant parmi la population. 
Il a également demandé à ses troupes d'intensifier leurs efforts pour libérer les autres filles de Chibok encore dans les mains des terroristes.

Une autre annonce précipitée ?

Ce n'est pas la première fois que le gouvernement nigérian fait une telle déclaration. En décembre 2015, il avait déclaré que le groupe terroriste avait été "techniquement" défait et n'était plus capable de mener une guerre conventionnelle, recourant dès lors à des attaques de guérilla sur des "cibles souples". Seulement ces attaques se sont multipliées et ont laissé de nombreuses victimes laissant le doute planer concernant tout anéantissement véritable du groupe.
Toutefois, il est vrai, du point de la vue des observateurs, que la forêt de Sambisa, en particulier la région montagneuse de Gwoza, près de la frontière camerounaise, a servi d'abri au groupe djihadiste Boko Haram. Mais là aussi, il est difficile de vérifier l'information, la zone étant d'une superficie d'environ 60 000 km² avec une végétation extrêmement dense constituée d'arbustes épineux, d'une hauteur de 50 à 100 centimètres. Ce qui la rend difficilement pénétrable, sachant qu'en plus, la partie sud-ouest de la forêt est tchadienne.

Le Nigéria, avec environ 180 millions d'habitants, partage des frontières terrestres avec le Bénin à l'ouest, le Tchad et le Cameroun à l'est et le Niger au nord. 
La partie nord du pays est en proie à la violence depuis ces dernières années, notamment à travers les attaques lancées par Boko Haram.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :