Législatives en Côte d’Ivoire : Yasmina Ouégnin remporte le duel féminin de Cocody

 |   |  422  mots
Yasmina Ouégnin élue à nouveau à l'Assemblée nationale de Côte d'Ivoire.
Yasmina Ouégnin élue à nouveau à l'Assemblée nationale de Côte d'Ivoire. (Crédits : DR)
Le duel opposant à Cocody la ministre de la communication Affoussiata Bambqa-Lamine à la députée sortante Yasmina Ouégnin était de loin le plus captivant des élections législatives du 18 décembre en Côte d’Ivoire. Mais après un long suspens, la Commission Centrale de la Commission Electorale Indépendante (CEI) a finalement déclaré, hier soir, Yasmina Ouégnin vainqueur.

Yasmina Ouégnin représentera à nouveau les populations de Cocody à l'Assemblée nationale de Côte d'Ivoire. La Commission Centrale de la Commission Electorale Indépendante (CEI) l'a proclamée, lundi soir, vainqueur des élections législatives qui ont eu lieu dimanche 18 décembre.

56,8% des suffrages

La député sortante et membre du PDCI-RDA qui s'est présentée cette année en candidate indépendante après avoir manqué le soutien de ses pairs, a remporté 56,8% des suffrages dans cette commune des plus huppées d'Abidjan, contre 35% pour Affoussiata Bamba-Lamine, ministre de la Communication candidate sous la bannière du RHDP.

« Je voudrais appréhender cette marque de confiance renouvelée avec humilité et responsabilité en défendant en âme et conscience vos choix pour plus de liberté de démocratie, de bonne gouvernance et de bien-être », déclare Yasmina Ouégnin, commentant sa victoire dans un communiqué publié sur Facebook.

Se disant « ragaillardie » par sa réélection, la députée de Cocody entend retourner « siéger à l'hémicycle avec une seule et unique feuille de route : amener les gouvernants, à travers les lois que nous voterons, à faire du quotidien [des populations locales] un mieux-être ».

Des résultats qui sont tombés après un long suspense de la Commission électorale. Alors que la majorité des résultats avaient été dévoilés dans la journée de lundi, les habitants de Cocody n'ont eu droit aux leurs que tard dans la soirée. Entre temps, la surenchère allait bon train.

Prochains caps : municipales 2017 et présidentielles 2020 ?

Ce duel a eu le mérite d'être le plus captivant de ces législatives au point d'attirer même l'attention de la presse occidentale. Et pour cause ce sont deux candidates aux profils assez particuliers. D'un côté Affoussiata Bamba-Lamine fille du Professeur Bamba Moriféré, une des figures de la gauche ivoirienne et ancienne porte-parole de la rébellion aux côtés de Guillaume Soro. De l'autre, Yasmina Ouégnin, fille du célèbre ambassadeur Georges Ouégnin, indéboulonnable directeur du protocole d'État en Côte d'Ivoire (1960-2000) et députée sortante qui monte au sein de la société comme une figure de la jeunesse ivoirienne contemporaine.

Sur les réseaux sociaux, l'excitation des électeurs de la députée réélue est à son comble. D'aucuns la voient même déjà « bonne candidate » pour les municipales 2017 qui devraient avoir lieu en mars ou avril, ainsi que la présidentielle 2020. A suivre !

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :