Zambie : le président Edgar Lungu met en garde ses ministres contre la corruption

Cinq nouveaux ministres ont été nommés lundi par le président zambien, Edgar Lungu dans son gouvernement. Ce qui porte le nombre de l'équipe gouvernementale à trente (30) comme autorisé par la constitution du pays. Les ministres sont nommés en petit nombre depuis le mois d'août et le Chef de l'Etat les met expressément en garde contre la corruption.
(Crédits : Reuters)

A la suite de la nomination des derniers ministres devant faire partie de l'équipe gouvernementale, le nouveau président zambien Edgar Lungu a fait savoir qu'il avait été informé de l'implication de ses ministres dans des actes de corruption. Dans son adresse, il a exhorté les ministres récemment nommés de "ne pas tomber dans le piège".

Lire aussi : Zambie, comment déminer la chute du cuivre ?

Le président a fait part de son inquiétude par rapport au mauvais classement de la Zambie dans les rapports sur les faits de corruption dans le monde. Et M. Lungu a clairement indiqué qu'il n'hésiterait pas à limoger tout ministre reconnu coupable. Depuis sa réélection le 11 août, le président Lungu nomme ses ministres par étapes. Selon la constitution zambienne, il a la possibilité de nommer jusqu'à 30 ministres.

Les derniers venus

Edgar Lungu, a finalement complété son gouvernement avec la nomination de cinq nouveaux ministres. Parmi les ministres nommés, Mathew Nkhuwa prend le portefeuille des travaux publics en remplacement de Ronald Chitotela. Ce dernier devient ministre du Logement et du Développement des infrastructures. Le ministère des Affaires présidentielles est confié à Freedom Sikazwe. Sylvia Chalikosa est nommé ministre du Bureau du vice-président.

Lire aussi : Côte d'Ivoire : l'attente sans suspens des résultats du référendum

Lloyd Kaziya est promu à la tête du ministère du Développement de l'eau et de l'hygiène et de la Protection environnementale pendant que Godfridah Sumaili est le ministre des Affaires religieuses. D'autres ministres avaient été récemment nommés. Il s'agit de David Mabumba, ministre de l'Énergie, Charles Banda, ministre du Tourisme et des Arts, Michael Katambo, ministre de l'Elevage et de la Pêche et Brian Mushimba ministre des Transports.

Les femmes africaines face au saut technologique

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.