Financement : après l'Ethiopie, le fonds émirati Khalifa investit dans le secteur agricole du Togo

 |   |  191  mots
(Crédits : DR.)
Le gouvernement togolais vient de signer avec le Fonds Khalifa des Emirats arabes unis une convention de financement des chaînes de valeur agricoles à travers le Mécanisme incitatif de financement agricole fondé sur le partage de risque. Le projet porte sur une enveloppe de 10 milliards de francs CFA (15 millions de dollars).

Le gouvernement togolais continue de mobiliser les bailleurs pour son Programme de développement, notamment du secteur agricole. Une convention a été signée cette semaine entre le Fonds Khalifa des Emirats arabes unis et l'Etat togolais. Elle porte sur le financement des chaînes de valeur agricoles à travers le Mécanisme incitatif de financement agricole fondé sur le partage de risque Société anonyme (MIFA SA).

Le projet sera financé à hauteur  sur de 10 milliards de francs CFA, soit 15 millions de dollars en cinq tranches et s'étend sur cinq années. Il cible 4 000 agripreneurs (promoteurs d'entreprises agricoles) répartis en diverses catégories.

4.000 agripreneurs et 15 000 emplois directs

Les bénéficiaires sont répartis entre 3 000 microentreprises agricoles avec un financement moyen de 5 millions de Fcfa chacune ; 700  petites entreprises avec un financement moyen de 12,5 millions chacune ; et 200 moyennes entreprises avec un financement moyen de 25 millions chacune.

Le projet vise également à atteindre 40% de femmes et 60% de jeunes sur l'ensemble des bénéficiaires, avec à la clé la création de quelque 15 000 emplois directs dans les secteurs de la transformation et la production agricoles et les infrastructures d'appui à la chaîne de valeur.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/07/2019 à 15:03 :
Je suis ravi pour les pas que le gouvernement ne cesse de faire pour amener le secteur porteur de l'économie togolaise a une croissance

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :