Le fonds britannique CDC s'installe à Lagos pour piloter son programme d'investissement en Afrique

 |   |  495  mots
D'ici 2022, Theresa May a promis de renforcer la présence économique britannique en Afrique, lors de sa mini-tournée africaine d'août dernier.
D'ici 2022, Theresa May a promis de renforcer la présence économique britannique en Afrique, lors de sa mini-tournée africaine d'août dernier. (Crédits : Reuters)
Quelque mois après la visite de Theresa May en Afrique, accompagnée d’une forte délégation d’hommes d’affaires, le fonds britannique CDC annonce un programme d’investissements de 4,5 milliards de dollars en Afrique, échelonnés sur une période de quatre ans pour renforcer les liens avec le Continent. Le CDC va mettre en place un bureau régional pour l'Afrique de l'Ouest dans la capitale économique du Nigeria, Lagos.

Le Commonwealth Development Group (CDC Group) investira jusqu'à 4,5 milliards de dollars en Afrique au cours des quatre prochaines années. L'investissement annoncé ce mercredi 29 novembre par le directeur général du groupe, est une nouvelle phase dans l'exécution de la stratégie britannique de renforcement de sa présence en Afrique. La Grande-Bretagne - actuellement en procédure de sortie de l'UE considérée comme le plus grand bloc commercial du monde - va devoir renégocier la plupart de ses partenariats. C'est dans cette logique que des représentants du gouvernement se sont rendus en Afrique dans l'espoir de renforcer leurs liens avec des économies telles que le Nigéria, l'Afrique du Sud et le Kenya. Créé en 1948, la CDC Group compte plus de 5,7 milliards d'euros d'actifs sous gestion. L'institution britannique est présente dans plusieurs pays africains à travers ses participations dans des fonds d'investissement.

Le Nigeria se taille la part du lion

La société britannique a investi près de 400 millions de dollars dans l'économie nigériane, selon le directeur général de la CDC, Nick O'Donohoe. Une partie des investissements sera consacrée au soutien des petites et moyennes entreprises du Nigeria, première économie africaine et pays le plus peuplé du Continent. Parmi les bénéficiaires, une société locale de capital-investissement, Synergy, qui sera dotée de 25 millions de dollars. La CDC a également accordé un prêt de 100 millions de dollars à la société nigériane d'engrais Indorama. A priori, l'agence britannique vise des secteurs clés comme les infrastructures, l'énergie, la construction ou encore l'agriculture et le Nigéria occupe une place centrale dans l'échiquier. « Nous ouvrons un nouveau bureau pour aider à générer davantage de transactions au Nigeria », a déclaré O'Donohoe. Le CDC va ainsi mettre en place un bureau régional pour l'Afrique de l'Ouest dans la capitale économique du Nigeria, Lagos début 2019. En parallèle, la société veut établir une présence à Nairobi, renforcer ses activités à Johannesburg et se doter de représentations à Abidjan et au Caire.

Place à l'Afrique dans le Royaume-Uni post-Brixit

D'ici 2022, Theresa May a promis de renforcer la présence économique britannique en Afrique, lors de sa mini-tournée africaine d'août dernier.

« D'ici 2022, je veux que le Royaume-Uni devienne le premier investisseur des pays du G7 en Afrique. Je souhaite que les entreprises du secteur privé britannique prennent les devants en investissant les milliards qui permettront aux économies africaines de croître de plusieurs milliards. Nous avons les outils pour le faire», a indiqué la Première ministre britannique lors d'un forum économique au Cap en Afrique du Sud, première étape de sa tournée.

Le royaume a promis 4 milliards de livres sterling pour le «British business» avec des «économies africaines fortes». Avec ses matières premières, des taux de croissances soutenus et un marché potentiel de 1,2 milliards de consommateurs potentiels, l'Afrique attire les investisseurs.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/12/2018 à 9:41 :
Oui, investir pour faire baisser le tintamarre des casseroles britanniques au Nigéria

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :