Private equity : Phatisa clôture avec succès sa troisième levée, celle du Food Fund 2

 |   |  447  mots
Phatisa a investi à ce jour 213 millions de dollars dans des sociétés africaines et représentant une production alimentaire de plus de 2,6 millions de tonnes.
Phatisa a investi à ce jour 213 millions de dollars dans des sociétés africaines et représentant une production alimentaire de plus de 2,6 millions de tonnes. (Crédits : DR.)
Phatisa vient d’annoncer la première levée de son troisième fonds, le Phatisa Food Fund 2 (PFF 2), successeur de l’African Agriculture Fund (AAF) qui a reçu des engagements de capital à hauteur de 120 millions de dollars. Afin de prendre en compte le fort intérêt des investisseurs aux différentes étapes du processus, la compagnie prévoit des levées successives pour atteindre le montant de 300 millions dollars d’ici au deuxième semestre 2019.

Le fonds d'investissement Phatisa a clôturé avec succès sa troisième levée de fonds. Mais le groupe ne compte pas s'arrête là. Via le Phatisa Food Fund 2, la société va continuer à investir en priorité dans des business en adéquation avec les expertises de son équipe et la chaîne de valeur alimentaire en Afrique. Et cela, à travers des sociétés du secteur de la mécanisation, des intrants, de la production de viande et avicole, de la transformation et de la production alimentaires, de la logistique, de l'agrégation et de la distribution en Afrique subsaharienne. Le Fonds ciblera des transactions de croissance et d'acquisition entre 15 million et 25 million de dollars, créant et cédant des plateformes régionales.

Un ambitieux projet d'expansion

De la même manière qu'AAF, en levant des capitaux internationaux à réinvestir dans la chaîne de valeur alimentaire en Afrique, le PFF 2 est aligné avec les Objectifs de développement durable de l'Organisation des Nations Unies, en particulier l'objectif de réduction de la pauvreté et de la faim dans le monde, grâce à sa contribution positive à la sécurité alimentaire. Phatisa a investi à ce jour 213 millions de dollars dans des sociétés africaines et représentant une production alimentaire de plus de 2,6 millions de tonnes. En association avec TechnoServe, Phatisa souhaite lever une seconde facilité d'assistance technique (TAF) afin de travailler aux côtés de PFF 2. Ce projet bénéficiera des leçons apprises et du succès de TAF pour AAF, selon le groupe. Le financement mixte (blended finance) permettra au groupe d'intensifier l'impact de développemental du Fonds ainsi que d'améliorer ses retours financiers. Cette première levée de fonds a été opportunément décidée pour faciliter la réalisation des premiers investissements de PFF 2.

Stuart Bradley, Joint Managing Partner a ainsi déclaré : « Nous sommes heureux d'atteindre cet objectif. Les réinvestissements de notre premier Fonds représentent 88% des engagements, ce qui démontre le fort soutien des investisseurs d'AAF. Nous continuons d'attirer le secteur privé, avec un ratio 70:30 entre les investisseurs commerciaux et les institutions de financement du développement. Avec cette nouvelle levée, nous avons désormais mobilisé plus de 400 millions de dollars pour les secteurs alimentaires et résidentiels en Afrique ».

Par ailleurs, Phatisa travaille à la cession d'un certain nombre d'investissements d'AAF. Il s'attend à de solides retours - notamment dans les secteurs des intrants, de la mécanisation, de la logistique et des biens de consommation. Phatisa gère actuellement trois fonds totalisant plus de 400 millions de dollars, et est axée sur l'alimentation et le logement abordable.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :