La Chine sort le chéquier pour l'armée gabonaise

 |   |  346  mots
Le président gabonais Ali Bongo Ondimba et son homologue chinois Xi Jinping, le 1er septembre 2018 au grand Palais du peuple, dans la capitale chinois Beijing.
Le président gabonais Ali Bongo Ondimba et son homologue chinois Xi Jinping, le 1er septembre 2018 au grand Palais du peuple, dans la capitale chinois Beijing. (Crédits : Reuters)
La Chine et le Gabon ont signé ce weekend un accord d'aide sans contrepartie d'un montant de 200 millions de yuans, soit 16 milliards de francs CFA, a-t-on appris d'un communiqué de la présidence gabonaise. Les fonds serviront à financer des projets d'équipement dans le domaine militaire et d'autres projets à définir par l'Etat gabonais.

Ali Bongo Ondimba fait un séjour réussi en Chine. En déplacement dans l'Empire du Milieu depuis quelques jours, le président gabonais à la tête d'une délégation de haut niveau a pu décrocher quelques accords pour son pays. Selon un communiqué de la présidence gabonaise, Libreville va bénéficier d'une enveloppe de 200 millions de yuans, soit environ 16 milliards de francs CFA de Beijing, à la faveur d'un accord d'aide sans contrepartie signé ce weekend. Signé en présence de Ali Bongo et de son homologue chinois, Xi Jinping, cet accord permettra d'après les sources de la présidence gabonaise de financer des projets d'équipement militaires et d'autres projets à définir par l'Etat gabonais.

Consolider les échanges commerciaux

Cet accord d'aide n'était pas le seul conclu entre Pékin et Libreville ce weekend. D'après le communiqué officiel, les deux pays ont décidé de renforcer le cadre juridique de leur coopération bilatérale en signant également trois accords.

Le premier porte sur la non application de la double imposition et la prévention contre l`évasion fiscale en matière d'impôts sur le revenu. Il vise à améliorer la coopération dans le domaine fiscal entre la Chine et le Gabon. Quant au second accord, il concerne la coopération économique et technique, et devrait permettre à la Chine d'apporter une assistance financière au Gabon dans le cadre de la réalisation de plusieurs projets. La signature d'un mémorandum d'entente dans le cadre de la construction conjointe de la Ceinture économique de la Route de la Soie et de la Route de la Soie maritime du XXIe siècle, fait l'objet du troisième accord signé.

Notons que ces signatures interviennent alors que s'ouvre depuis ce lundi le troisième sommet du Forum sur la coopération sino-africaine en présence de chefs d'Etat africains. Plusieurs accords de coopération sont attendus à l'issue de ce rendez-vous de haut niveau, alors que la Chine serait aujourd'hui le premier investisseur étranger sur le continent africain.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/09/2018 à 14:11 :
C'est bien mais vous dîtes quoi pour Bikelé ? Certains compatriotes ont payé leurs maisons et attendent tjrs pour rentrer chez eux !!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :