CEDEAO : la BIDC franchit les 2,4 milliards de dollars d'engagements

 |   |  344  mots
La BIDC regroupe : le Bénin, le Burkina Faso, le Cap Vert, la Côte d'Ivoire, la Gambie, le Ghana, la Guinée, la Guinée Bissau, le Libéria, le Mali, le Niger, le Nigeria, le Sénégal, la Sierra Leone et le Togo. Son siège est à Lomé, la capitale du Togo.
La BIDC regroupe : le Bénin, le Burkina Faso, le Cap Vert, la Côte d'Ivoire, la Gambie, le Ghana, la Guinée, la Guinée Bissau, le Libéria, le Mali, le Niger, le Nigeria, le Sénégal, la Sierra Leone et le Togo. Son siège est à Lomé, la capitale du Togo. (Crédits : DR)
La Banque d'investissement et de développement de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest vient d'atteindre les 2,4 milliards de dollars soit près de 1.358 milliards de francs CFA d'engagements dans ses Etats-membres.

Le montant total des engagements de la Banque d'investissement et de développement de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BIDC) dans ses Etats-membres vient d'atteindre un total de 2,4 milliards de dollars, soit près de 1 358 milliards de francs CFA. C'est ce qu'a avancé ce mercredi le président de l'institution, Bashir Mamman Ifo, qui s'exprimait devant la presse au terme de la 58e session du Conseil d'administration de la BIDC, issue de la transformation, en 1999, de l'ex-Fonds de coopération, de compensation et de développement de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO).

«Nous sommes à un engagement total de 2,4 milliards de dollars depuis le début des activités de la BIDC. Nous finançons divers projets dans les 15 pays membres de la CEDEAO dans les secteurs des transports, de l'industrie, des services, du tourisme...», a déclaré Ifo.

Après 13 années d'activité (2004 - 2016), la BIDC a quasiment multiplié par 8 ses engagements nets cumulés, portés de 121 millions d'UC en janvier 2004 à 917,6 millions d'UC au 31 décembre 2016 pour 135 projets actifs.

20 millions de dollars pour la Côte d'Ivoire

Si la BIDC a vu ses engagements accroître à ce rythme au fil des années, c'est parce qu'elle est désormais le bras financier de ses 15 membres, se montrant active sur plusieurs de leurs projets. D'ailleurs, lors de cette 58e session, le Conseil a également approuvé un financement de 20 millions de dollars pour la Côte d'Ivoire destinés à la mise en œuvre d'un projet de réhabilitation du système sanitaire.

«Aujourd'hui, nous avons fait des progrès remarquables en matière de mobilisation de fonds. C'est pourquoi la présente session du Conseil d'administration a approuvé un prêt de 20 millions de dollars au gouvernement ivoirien pour la réhabilitation de son système sanitaire», a déclaré Mamman Ifo.

Selon lui, le projet qui vise «à améliorer la santé des femmes et des enfants», permettra «l'acquisition de matériels, de réhabiliter le système sanitaire et de lutter contre la mortalité infantile».

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :