Société Générale finance le projet de renforcement des réseaux de transport d’électricité de Douala

 |   |  371  mots
(Crédits : Reuters)
L'Etat camerounais et la Société Générale viennent de signer deux accords de prêt en milieu de semaine dernière portant sur un montant global de 108 milliards de francs CFA. Les fonds mobilisés seront destinés au financement des travaux de renforcement et de stabilisation des réseaux de transport d'électricité à Douala, en prévision de la Coupe d'Afrique des Nations 2019.

Les préparatifs de la Coupe d'Afrique des Nations 2019 qui se tiendra au Cameroun se poursuivent sans relâche. Le gouvernement camerounais vient en effet de signer avec la Société Générale deux accords de prêt devant lui permettre de disposer d'une enveloppe globale de 108,6 milliards de francs CFA destinée à financer les travaux sur le réseau électrique de la capitale économique du pays, Douala, afin de garantir une fourniture maximale d'énergie électrique dans les stades de la ville.

Selon le ministre camerounais de l'Economie, de la planification et de l'aménagement du territoire, Alamine Ousmane Mey, ces prêts vont permettre de prendre en charge le projet de renforcement et de stabilisation de réseaux de transport d'électricité de la ville de Douala.

Dans le détail, le premier accord est un crédit acheteur d'un montant de 140 millions d'euros (environ 91,8 milliards de Fcfa), tandis que le second est un crédit financier d'un montant de 25,57 millions d'euros (environ 16,77 milliards Fcfa). Les deux accords font suite à un décret présidentiel signé le 2 février dernier par le président camerounais Paul Biya, habilitant le ministre Alamine Ousmane Mey à signer les conventions de crédit.

Le français Bouygues sur le chantier des travaux

Pour les travaux en question, ils seront confiés au groupe français Bouygues qui construira des lignes d'évacuation de l'énergie électrique des centres de production vers les grands centres de consommation de la capitale économique du pays, afin de soulager les postes de transformation d'énergie électrique en situation de surcharge, particulièrement sur la ligne entre Edéa-Logbessou-Bekoko, le long du littoral.

Les surcharges sont à l'origine de coupures d'électricité fréquentes qui surviennent  depuis le début de cette année à Douala, avec tous les désagréments qu'elles génèrent pour la population et l'activité économique.

Les travaux qui seront entamés incessamment seront réalisés en prévision de la Coupe d'Afrique des Nations 2019 (CAN) qui se déroulera au Cameroun. A terme, les nouvelles installations permettront d'assurer une fourniture optimale d'énergie dans les stades, comme exigé par la mission d'inspection de la Confédération africaine de football (CAF).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :