BAD  : un nouvel appui budgétaire au profit de la Tunisie

La Banque africaine du développement apportera à la Tunisie cette année 2018 un nouvel appui budgétaire de 1,14 milliard de dinars (environ 383 millions d'euros). D'après le vice-président de la Banque, Khaled Sherif, les fonds devront financer divers projets notamment de développement intégré dans certaines régions du pays.
En Tunisie, l'aide de la Banque africaine de développement viendra appuyer notamment des projets de développement agricole intégré à Zaghouan, un gouvernorat connu pour ses grands périmètres agricoles et ses activités d'élevage ovin.
En Tunisie, l'aide de la Banque africaine de développement viendra appuyer notamment des projets de développement agricole intégré à Zaghouan, un gouvernorat connu pour ses grands périmètres agricoles et ses activités d'élevage ovin. (Crédits : DR.)

1,14 milliard de dinars, soit quelque 383 millions d'euros. C'est le montant de l'appui budgétaire de la Banque africaine de développement (BAD) à la Tunisie cette année 2018. L'annoncé de ce nouvel appui a été rapportée via un communiqué officiel citant le vice-président de l'institution Khaled Sherif lors de son entretien avec le ministre tunisien du Développement, de l'investissement et de la coopération internationale, Zied Laâdhari ce lundi 22 janvier 2018.

Le communiqué précise que non seulement les fonds serviront à soutenir le budget 2018 de l'Etat, mais serviront également à financer des projets dans les secteurs de l'assainissement et de l'électricité, du développement agricole intégré dans le gouvernorat de Zaghouan et du renforcement du secteur privé. Des actions gouvernementales qui s'insèrent dans la vision de consécration de la décentralisation et d'impulsion du développement local de l'Etat tunisien, dans le cadre de ses stratégies axées sur la valorisation des ressources et des potentialités de chaque région, comme l'a rappelé le ministre Zied Laâdhari au cours de cette entrevue avec Khaled Sherif.

Près de 1,2 milliard de dinars en 2017

D'après le ministère tunisien du Développement, la BAD a déboursé l'année dernière, un montant global de 1,2 milliard de dinars au bénéfice de l'Etat tunisien. Cette enveloppe a servi, selon le communiqué, à financer plusieurs secteurs d'activités dont l'agriculture, les technologies de la communication, les infrastructures, l'éducation et l'appui au budget.

Rappelons qu'en novembre 2017, la BAD avait octroyé à la Tunisie un appui de 122 millions d'euros destiné à financer la deuxième phase du Programme d'appui au développement régional inclusif (PADRI-II). Un projet dont la première partie avait été financée par la BAD en 2016 et qui s'aligne sur deux des cinq grandes priorités de la BAD (High 5), notamment l'industrialisation et l'améliorer de la qualité de vie des populations en Afrique. «Ce programme va permettre d'accroître l'investissement public de 64% à 70% au cours des cinq prochaines années dans les 16 gouvernorats prioritaires», avait indiqué Mohamed El Azizi, directeur général de la BAD pour l'Afrique du Nord.

Les femmes africaines face au saut technologique

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.