Gabon : opérationnalisation du guichet unique pour les investisseurs

 |   |  546  mots
Avec l'installation du nouveau guichet unique au Gabon, le délai de création d'une entreprise devrait passer de 20 jours à 24 heures, réduisant ainsi les coûts et facilitant les procédures pour les investisseurs.
Avec l'installation du nouveau guichet unique au Gabon, le délai de création d'une entreprise devrait passer de 20 jours à 24 heures, réduisant ainsi les coûts et facilitant les procédures pour les investisseurs. (Crédits : DR.)
Le gouvernement gabonais vient de mettre en place un guichet unique relevant de l'Agence nationale pour la promotion des investissements. Le nouveau dispositif permettra une meilleure orientation et une facilitation des procédures pour les investisseurs.

Le président de la République du Gabon Ali Bongo Ondimba vient d'inaugurer ce début de semaine le guichet unique de l'investissement de l'Agence nationale pour la promotion des investissements du pays (ANPI-Gabon). D'après les sources officielles, il s'agit un dispositif destiné à la prise en charge des investisseurs nationaux et internationaux et des entrepreneurs dans la création d'entreprises, la facilitation des procédures d'obtention d'agréments et d'autorisations, l'appui à l'entrepreneuriat et le dialogue public-privé.

«L'ANPI-Gabon, Guichet de l'Investissement, s'arrime ainsi aux meilleures pratiques de promotion des investissements et de facilitation dans la création et le développement des affaires au Gabon, en proposant un ''One-Stop-Shop'' », indique un communiqué du gouvernement.

Intervenant à cette occasion, le chef de l'Etat a insisté sur l'avantage qu'offre ce guichet surtout en permettant d'éviter les pertes de temps inutiles. «Je suis satisfait de voir qu'enfin nous nous dotons d'un instrument important. Nous avons coutume de dire que le temps c'est de l'argent et nous voulons accélérer le développement de notre pays. Et cet outil, aujourd'hui, nous permet de faciliter toutes les démarches de ceux qui veulent investir dans notre pays », a déclaré Bongo.

Le guichet unique de l'Investissement permettra également de réduire les coûts réels d'immatriculation et de développement des entreprises et de raccourcir les délais de formalisation à 24 heures, contre près de 20 jours auparavant. En termes opérationnels, le guichet rassemble en son sein les différents services relatifs à la création et la formalisation des entreprises. Il s'agit entre autres de la CNSS, la CNAMGS, l'OGAPI, le Journal officiel, le greffe du commerce, un bureau pour la permanence de la Chambre des notaires, une banque et un service de la documentation.

Donner un nouvel élan à l'économie

Pour Liban Soleman, président du conseil d'administration de l'ANPI-Gabon et coordonnateur général du Plan stratégique Gabon émergent, la mise en place de ce guichet est un grand pas en avant dans la stratégie de diversification économique et de relance d'une économie aujourd'hui en panne. «Le Gouvernement gabonais a adopté un Plan de relance de l'économie pour sortir de la conjoncture économique morose des trois dernières années. La réussite de ce plan repose en grande partie sur le volume et la qualité des investissements privés que notre pays sera capable d'attirer», a expliqué le patron de l'agence.

«La mise en place du guichet unique de l'investissement est donc un grand pas en avant et un signal fort vis-à-vis de la communauté des investisseurs nationaux et internationaux. Le Gabon est "business friendly" et se donne les moyens de faciliter le parcours de l'investisseur», a ajouté Liban Soleman.

Pour la ministre gabonaise de promotion des investissements privés, du commerce et de l'industrie, Madeleine Berre, cet outil répond aussi à un souci de modernisation de l'administration pour la rendre plus compétitive : «Aujourd'hui, l'ANPI est la vitrine de cette administration moderne au service du secteur privé, mais également au service du secteur public [...]  La matérialisation de la simplification des procédures, le gain de temps et la réduction des coûts pour les opérateurs sont des critères forts de la compétitivité de notre pays».

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :