Afreximbank et ITFC donnent un nouvel élan au commerce intra-africain

 |   |  371  mots
Le siège social de la Banque africaine d'import-export (Afreximbank) dans la capitale égyptienne, Le Caire.
Le siège social de la Banque africaine d'import-export (Afreximbank) dans la capitale égyptienne, Le Caire. (Crédits : DR.)
La Banque africaine d'import-export (Afreximbank) et la Société internationale islamique de financement du commerce (ITFC) ont signé la semaine dernière à Dubaï deux accords visant à renforcer le commerce intra-africain. Détails.

Deux banques au chevet du commerce intra-africain. La Société internationale islamique de financement du commerce (ITFC) et la Banque africaine d'import-export (Afreximbank) comptent booster le commerce entre les pays du continent noir. Pour ce faire, les deux institutions financières ont signé deux accords en marche du Forum afro-arabe sur le financement du commerce, organisé par la Banque arabe pour le développement économique en Afrique (BADEA), le 21 décembre à Dubaï.

Les deux accords destinés à faciliter et financer les exportations entre les pays Africains, ainsi qu'entre l'Afrique et le reste du monde, sont estimés respectivement à 100 millions de dollars et 50 millions d'euros, indique un communiqué de l'ITFC. «Ce partenariat s'inscrit dans le cadre de l'engagement de l'ITFC visant à soutenir le développement des exportations des pays africains qui représentent un levier important vers la croissance durable, la création d'emplois et la réduction de la pauvreté», a déclaré Hani Salem Sonbol, directeur général de l'ITFC qui s'exprimait jeudi dernier, lors de la séance inaugurale du Forum afro-arabe à Dubaï.

Un commerce intra-africain encore très faible

Pour sa part, Amr Kamel, vice-président exécutif de l'institution financière multilatérale, créée par des gouvernements africains et des investisseurs institutionnels, a estimé que le partenariat entre Afreximbank et ITFC constitue «une importante étape vers une plus grande collaboration dans le cadre de la vision commune des deux institutions financières».

 Il a ajouté que la ITFC a démontré qu'elle se tient au côté de la Banque africaine d'Import-Export dans ses efforts pour développer le continent africain et promouvoir le commerce intra-africain. «Je vois une grande perspective pour le partenariat en cours entre Afreximbank et la ITFC, mais je suis conscient que la concrétisation de ces formidables opportunités exigera à la fois de la détermination et du travail assidu. Nous nous engageons à investir nos ressources dans cette direction», a-t-il promis.

Le partenariat entre les deux institutions s'inscrit également dans un contexte où le commerce africain contribue certes à l'industrialisation et à la transformation structurelle, mais ne représente actuellement que 13% du commerce total du Continent, ce qui est très faible, d'après la Commission économique pour l'Afrique des Nations unies.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :