Distribution : en s'alliant à Steinhoff, le sud-africain Shoprite cible le marché européen

Shoprite vient de réitérer sa détermination à suivre sa stratégie de développement, malgré l’entrée de Steinhoff dans son capital. La plus importante chaîne de supermarché d’Afrique compte bien recourir aux filiales de son nouvel investisseur pour élargir sa présence internationale, notamment en Europe. Une synergie en phase de test qui pourrait déboucher sur une fusion.
Amine Ater

2 mn

Le leader africain de la GMS, Shoprite, compte profiter de l'entrée de Steinhoff dans son capital pour étendre sa présence dans des marchés matures, notamment européens
Le leader africain de la GMS, Shoprite, compte profiter de l'entrée de Steinhoff dans son capital pour étendre sa présence dans des marchés matures, notamment européens (Crédits : DR.)

Shoprite Holding, plus importante chaîne de supermarché africaine semble décidée à conserver son indépendance, malgré l'entrée dans son capital de Steinhoff International Holdings à hauteur de 22,7%. Le géant sud-africain de la GMS compte également maintenir ses objectifs établis avant la vente de ses parts, notamment en terme de recherche de nouvelles acquisitions.

Steinhoff comme cheval de Troie

Le management du groupe vient par ailleurs de réitérer sa volonté de « continuer à dicter sa propre stratégie ». Pour Shoprite, l'arrivée de Steinhoff dans son capital rentre dans le cadre d'un partenariat visant à soutenir son expansion dans les marchés où Steinhoff opère déjà. L'entreprise sud-africaine a déjà signifié ouvertement son intérêt pour le marché polonais, notamment.

Bien que le marché de la grande et moyenne distribution polonais ne partage que très peu de spécificité avec le marché sud-africain, cette différenciation n'est pas perçue comme un obstacle pour Shoprite. En effet, pour le management du groupe, investir le marché européen via la Pologne représente avant tout un test pour les capacités de synergies offertes par le deal avec Steinhoff. Un partenariat qui devrait permettre à Shoprite d'acquérir un réseau existant de GMS, ce qui devrait lui éviter d'en développer un nouveau.

Wiese à la manœuvre

La vision du management du groupe sud-africain compte sur le soutien du PDG du groupe, le milliardaire sud-africain Christo Wiese, qui est également l'actionnaire majoritaire de Steinhoff. Ce dernier est l'artisan du rapprochement Shoprite/Steinhoff qui devrait permettre au détaillant alimentaire d'accroître sa part de marché en Afrique du Sud, grâce au savoir-faire de Steinhoff en matière de prêt à porter et d'ameublement.

Un rapprochement qui devrait largement profiter à Christo Weise qui détient la majorité des parts des 2 entreprises. Ce mouvement permet à la quatrième richesse d'Afrique du Sud, avec 5,6 milliards de dollars, de combiner ses actifs de détail. Weise compte par ailleurs pousser les deux entités à la fusion, ce qui donnerait lieu à un géant mondial de la vente au détail. Pour y arriver Steinhoff devra débourser près de 2,6 milliards de dollars (35,5 milliards de rands), pour atteindre 50% des parts de Shoprite.

Bien que l'Europe soit un objectif majeur pour la chaîne de supermarché, le groupe ne se détourne pas pour autant du marché continental. Shoprite vient en effet de réitérer son intérêt pour le marché africain où l'entreprise chercherait à explorer des possibilités. Les achats et implantations potentiels du groupe devraient se faire dans des marchés où l'entreprise n'est toujours présente sans perdre de vue ses objectifs hors Afrique.

Amine Ater

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.