Dangote cible l’Europe et les Etats-Unis

L’homme le plus riche d’Afrique, semble se sentir à l’étroit dans les marchés où il est actuellement présent et ambitionne de faire passer la barre de ses investissements hors Afrique à 60% d’ici 2020. Une offensive qui ciblera les Etats-Unis et l’Europe et devra mobiliser entre 20 et 50 milliards de dollars d’ici 2025.
Amine Ater

2 mn

(Crédits : Reuters)

Le Tycoon nigérian et homme le plus riche d'Afrique, Aliko Dangote vient d'annoncer sa stratégie d'investissement pour les années à venir. La diversification demeure la pierre angulaire pour les opérations de Dangote, mais avec une portée géographique qui s'ajoute à celle économique. En clair, le groupe nigérian prévoit d'investir entre 20 et 50 milliards de dollars entre les Etats-Unis et l'Europe d'ici 2025.

Coup de départ prévu en 2020

Une offensive qui devrait cibler l'industrie, notamment les énergies renouvelables et la pétrochimie. Cet élargissement du champs d'action du groupe Dangote, programmé dès 2020, représentera la première incursion de l'entreprise hors de ses marchés traditionnels, notamment le Nigeria où le groupe a misé près de 5 milliards de dollars dans des projets agricoles et une raffinerie de pétrole pour 11 milliards de dollars.

L'ambition du management du groupe est que les placements hors Afrique atteignent 60% des investissements à venir dans un délai de 3 ans. Pour le moment, la cimenterie du groupe reste le pôle le plus rentable pour Dangote. Cette filiale représente à elle seule 80% de la richesse du businessman. Une concentration qui a poussé Dangote à chercher d'autres sources de revenus en 2015, avec la construction d'une raffinerie d'une capacité de 650.000 barils par jours.

Diversifier mais sans s'éparpiller

Dangote a par la suite construit le plus important centre commercial du Nigeria, mis en place des gazoducs reliant les régions pétrolifères à la côte. Ce dernier investissement a été mené conjointement avec les entreprises américaines de capital investissement, Carlyle Group et Blackstone Group. L'entreprise a d'ailleurs annoncé en juillet dernier qu'elle compte débloquer 4,6 milliards de dollars lors des trois années à venir pour la production de sucre, riz et produits laitiers.

Les télécoms ne font pas partie de la stratégie de développement du groupe. En effet, le management estime le secteur saturé, avec des acteurs qui y sont présent depuis plus de 17 ans. Un constat que le groupe applique également au secteur technologique. Ce qui implique que la diversification voulue par Dangote ne devrait pas « s'éparpiller » hors des secteurs et segments proches du cœur de métier du groupe.

Amine Ater

2 mn

ConnectLive54 - Cybersécurité : Quelles stratégies pour les entreprises ?

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 18/08/2017 à 19:51
Signaler
C'est très bien pour tout ce que mon frère Africain envisage faire comme Gros investissements en europe et aux u.s.a .Je lui demanderais de recommander toutes ses entreprises outre-mers entre les mains de Dieu.Qu'il ait cette idée en tête que tant qu...

à écrit le 18/08/2017 à 18:16
Signaler
Très belle initiative ! ...et très encourageant.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.