La Zambie reçoit 33 millions de dollars pour lancer un programme écologique

La Banque mondiale vient de débloquer 33 millions de dollars en faveur de la Zambie. Une enveloppe qui sera allouée à combattre la déforestation et à intégrer des process écologique dans la production agricole. Prévu pour 5 ans et circoncis aux 9 districts de la province Est du pays, ce programme devrait être suivi par une autre tranche qui devrait récolter 30 milliards de dollars en cas de réussite de la première tranche.

2 mn

La reforestation en Est de la Zambie vient de récolter 33 millions de dollars, 9 districts sont concernés
La reforestation en Est de la Zambie vient de récolter 33 millions de dollars, 9 districts sont concernés (Crédits : Reuters)

Le gouvernement zambien vient de décrocher une enveloppe de 33 millions de dollars de la Banque mondiale. Des fonds destinés à accompagner les efforts d'adaptation au changement climatique menés par Lukasa et qui s'inscrivent dans le cadre du programme Zambia Integrated Forest  (ZIFL-P). Une feuille de route dont le principal objectif est la réduction des émissions en carbone du pays.

La première phase circoncise à l'Est du pays

Le ZIFL-P devrait couvrir dans un premier temps l'Est du pays, pour une période de 5 ans, avant d'être reconduit pour une seconde phase de 10 ans qui s'étendra à l'ensemble du territoire zambien. Ce programme qui a été approuvé par le gouvernement zambien couvre des secteurs comme la foresterie, l'agriculture, la faune ou encore l'aménagement et la gestion du territoire. Le soutien financier de la Banque mondiale devrait permettre de démarrer le programme dans les 9 districts de la province de l'Est zambien.

Cette enveloppe de 33 millions de dollars est constituée de 8 millions de dollars en fonds de bio-carbone, plus un peu plus de 8 millions de dollars provenant du Fonds mondial pour l'environnement auxquels s'ajoutent 17 millions de dollars en crédit de l'association de développement international. Des fonds qui devaient servir dans un premier temps à l'amélioration de moyens de subsistance de la population mais qui seront finalement dédiés à la réduction de la déforestation.

Une deuxième phase sous conditions

La deuxième phase du ZIFL-P compte sur une provision de près de 30 millions de dollars. Une deuxième enveloppe dont la réception reste conditionnée à une mise en œuvre « correcte » de la première phase du projet. Lukasa espère donner un coup de fouet à l'amélioration de la couverture forestière, grâce à l'adoption d'une gestion durable des forêts et à la plantation d'arbres. Les fonds de la Banque mondiale devraient également servir à l'intégration de pratiques agricoles améliorées et l'utilisation de processus agricoles adaptés au climat.

Cette enveloppe de la Banque mondiale est la première à être financée par les fonds de bio-carbone du programme « Initiative for sustainable forest landscapes ». La Zambie fait ainsi partie des 4 premiers pays à recevoir des aides financières de ce programme avec l'Ethiopie, la Colombie et l'Indonésie. La Zambie dispose selon la dernière cartographie du NEPAD, de 5,1% de sa superficie en terres arables, alors que 7,4 millions de zambiens sont sous-alimentés. Niveau dépendance à l'importation de denrées alimentaires Lusaka ne consacre que 5,1% de ces importations à la nourriture.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.