Togo  : 44 millions de dollars supplémentaires de la Banque Mondiale

 |   |  611  mots
(Crédits : DR)
Le Togo va bientôt bénéficier d'un appui financier de 26,5 milliards de Fcfa auprès de la Banque mondiale. C'est la représentation locale de l'institution financière qui a révélé l'information, ajoutant que ce fonds sera destiné à prendre en charge deux nouveaux projets du gouvernement dans les domaines social et de l'emploi des jeunes.

44 millions de dollars, soit 26,5 milliards de Fcfa, c'est le montant de l'appui que la Banque mondiale (BM) se prépare à apporter au Togo. Le Conseil d'administration de la BM qui a validé le projet d'aide en session ce mardi a indiqué qu'il sera consacré à financer deux projets du gouvernement togolais. Il s'agit premièrement du Projet emploi des jeunes vulnérables (PEJV). Il bénéficie d'environ 9 milliards de Fcfa et vise à aider le gouvernement à offrir des opportunités économiques à des jeunes vivant dans les communautés pauvres sur toute l'étendue du territoire du pays et qui n'ont pas terminé l'enseignement primaire ou qui peuvent avoir des handicaps.

« Grâce au programme JDS (Jeunes déscolarisés), les bénéficiaires qui n'ont jamais eu de travail structuré auront la chance de développer de bonnes habitudes de travail et de développer des valeurs civiques en participant à des activités qui sont pertinentes pour leurs communautés », a confié Pierre Laporte, Directeur des opérations de la BM pour le Togo.

Selon lui, le PEJV se base sur l'expérience acquise dans le cadre de l'approche communautaire adoptée par le Projet éducation et renforcement institutionnel (PERI 1 et 2). Le deuxième projet retenu, intitulé Projet de filets sociaux et des services de Base (PFSSB), s'inspire à croire l'expert, de Projet de Développement Communautaire et de Filets Sociaux.

Le PFSSB s'accapare la grande partie du financement, environ 17,5 milliards Fcfa. « Ce projet s'appuie sur les bons résultats enregistrés dans le cadre de nos précédentes interventions dans le développement communautaire depuis notre réengagement avec le Togo en 2008, pour apporter un accompagnement supplémentaire aux efforts du gouvernement visant à améliorer l'accès aux services de base pour les pauvres », a expliqué Pierre Laporte. Pour lui, en le retenant ce projet, la BM compte accompagner le Togo dans sa poursuite des efforts pour fournir l'accès des populations pauvres aux services socio-économiques de base et à la protection sociale.

Un grand pas reste à faire

Ces dernières années, le Togo a produit des efforts afin de sortir ses populations de l'ornière. En 2012, les autorités ont mis sur pied une Politique nationale de développement à la base, adoptée afin de fournir aux communautés les plus pauvres un minimum de services socio-économiques de base, tels que l'éducation primaire, les soins de santé, l'eau et l'assainissement, l'électricité, la protection sociale et les activités génératrices de revenus. Mais malgré tout, le défi reste encore important dans ces localités.

Aujourd'hui, selon les chiffres officiels, moins de cinq ménages sur dix dans les zones rurales ont accès à de l'eau potable. Additionné à cela la qualité des infrastructures scolaires. Plusieurs salles de classes de plusieurs écoles sont construites dans des matériaux non durables ou qui nécessitent des réhabilitations. Au même moment, les centres de santé et les hôpitaux sont non seulement insuffisants mais aussi inadaptés à la demande.

Les études révèlent qu'en 2013, il y avait en moyenne environ 6.500 habitants pour un centre de santé au Togo, et 1.500 habitants pour un lit d'hôpital. Du côté de l'emploi, d'après les statistiques, 35% de la main-d'œuvre au Togo est sous-employée, alors que le chômage est officiellement à moins de 3 %. Et les plus grandes victimes du sous-emploi sont les jeunes et les personnes vulnérables qui effectuent souvent des travaux ponctuels et à des niveaux de productivité très bas pour gagner leur vie. On peut espérer que ce nouvel appui de la BM aide à apporter des améliorations le plus vite possible.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :