Les 6 IPO qui ont fait l'effervescence boursière africaine en 2018

 |   |  870  mots
(Crédits : Reuters)
Au début de l’année 2018, plus d’une dizaine d'entreprises ont affiché leur volonté de rejoindre les places boursières africaines, mais seule une poignée d’entre elles ont franchi le pas avec succès. Des IPO de toutes les convoitises, à l'origine d'une effervescence au niveau des bourses de valeurs régionales.

En 2018, plusieurs entreprises sont venues enrichir les cotes des bourses de valeurs africaines. Une offre diversifiée en provenance du secteur bancaire, des télécommunications, de la grande distribution, des services, du digital ou des mines. 6 entreprises se sont distinguées au niveau de quelques unes des 25 places boursières du Continent africain.

 N°1 : Oragroup, une introduction record à la BRVM

L'établissement financier Oragroup a introduit 20% de ses actions à la Bourse régionale des valeurs mobilières d'Afrique de l'Ouest (BRVM), en procédant à une levée de fonds de 56,9 milliards de Fcfa, soit près de 100 millions de dollars. L'opération, la plus importante jamais enregistrée par la BRVM, a été validée par le Conseil régional de l'épargne publique et des marchés financiers (CREPMF). Le groupe panafricain Oragroup dont le CA est présidé par Vincent Le Guennou et qui est dirigé par la Malienne Binta Touré Ndoye, a par cette levée enclenché une nouvelle phase de son déploiement. La souscription opérée par les Sociétés de gestion et d'intermédiation (SGI) s'est déroulée du 29 octobre au 16 novembre.

N° 2 : Carton plein pour MTN à la Ghana Stock Exchange !

790 millions de dollars, c'est le montant généré par l'introduction en bourse de la filiale de MTN à la Ghana Stock Exchange, selon les estimations de l'opérateur. Le 29 mai dernier, le géant sud-africain des télécoms a ouvert au public 35% le capital de sa filiale locale. MTN devient ainsi la 41e entreprise cotée à la Ghana Stock Exchange.  L'opération a été la plus importante qu'a connu le marché boursier local. MTN remplit ainsi une partie de son contrat avec les autorités ghanéennes. Le groupe a, en effet, honoré son engagement de 2015 d'ouvrir son capital aux Ghanéens, lorsqu'il a décroché la licence pour la 4G. Avec cette introduction en bourse, MTN devient la première compagnie télécoms active sur le marché boursier au Ghana.

N°3 : Mutandis, l'IPO de l'année à la bourse de Casablanca

C'est le 16 novembre que le groupe industriel Mutandis a rejoint la cote de la bourse des valeurs de Casablanca. L'opération devrait permettre au groupe de disposer des fonds nécessaires pour financer de manière régulière les opportunités d'investissements pour le groupe au Maroc et en Afrique. L'opération intervient à la suite de l'accord de l'Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC) accordé au groupe industriel spécialisé dans les biens de consommation quotidienne pour rejoindre la côte. Mutandis a proposé plus de 2.2 millions d'actions proposées sur le marché, qui a rencontré un vrai succès. c'est la deuxième introduction boursière au Maroc en 2018, après celle d'Immorente Invest.

N°4 : Entrée réussie de Tunisie Valeurs à la bourse de Tunis

C'est sous de bons auspices que s'est déroulée en septembre 2018, l'introduction en Bourse de Tunisie Valeurs - un établissement financier tunisien, spécialisé dans l'intermédiation boursière, la gestion d'actifs et l'ingénierie financière. L'offre à prix ferme (OPF) qui porte sur 605 472 actions, a été souscrite 11,2 fois par environ 3 886 souscripteurs, selon le groupe. Aussi des investisseurs ont participé au placement privé, souscrivant la totalité des 100 000 actions offertes. Une partie des souscription a porté sur 20 000 actions réservées au personnel de l'entreprise. Au total, l'opération a porté sur 35,23 % du capital de la société lors de son introduction sur la Bourse des valeurs mobilières de Tunis (BVMT).

N° 5 : La Bank of Kigali parie sur la Nairobi stock exchange

C'est le 30 novembre 2018 que la banque rwandaise, Bank of Kigali, a démarré la cotation de ses actions sur la Nairobi Securities Exchange (NSE). C'est la deuxième entreprise étrangère à rejoindre le marché boursier kényan après la compagnie ougandaise de distribution d'électricité. L'opération s'est déroulée alors que la Bank of Kigali est cotée à la bourse rwandaise ( le Rwanda Stock Exchange) depuis 7 ans. Elle intervient à travers une augmentation de capital de 67,50 millions de dollars. Les actions ont été souscrites avec succès à 108%. Fondée il y a 51 ans, la première banque rwandaise en termes d' actifs a réalisé un bénéfice avant impôt de 25,04 millions de dollars, au premier semestre 2018, en hausse de 33% par rapport à la même période de 2017.

N°6 : AOM Invest, la PME qui montre la voie à la bourse d'Alger

C'est en octobre 2018 que la Commission d'organisation et de surveillance des opérations de bourse (COSOB) algérienne a approuvé l'introduction en bourse de la société AOM Invest Spa. La PME venue jouer dans la cours des grands est spécialisée dans le développement et l'exploitation de projets touristiques. Un pari osé pour la jeune entreprise qui risque de faire émules en Afrique. Les titres d'AOM Invest Spa, évalués à plus de 10% des actions de son capital social, ont fait l'objet d'un placement préalable, avec succès auprès de trois investisseurs institutionnels, selon le régulateur algérien. Le montant du capital social de la société s'élève à 115,9 millions de DA, soit environ 1 millions de dollars, constitué de 1.159.300 actions. Une souscription réussie !

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :