Côte d'Ivoire  : lancement de la première cotation de l'emprunt obligataire « TPCI 6,25% »

L'Etat ivoirien a lancé ce 18 juillet à la Bourse régionale des valeurs mobilières, la première cotation de l'emprunt obligataire, dénnomée TPCI 6,25% pour la période 2017-2029. Cette opération fait suite au succès rencontré avec l'emprunt obligataire TPCI de mars et février derniers.

2 mn

Cet emprunt obligataire coté est le 10e du genre lancé par le Trésor public ivoirien sur le marché de la Bourse régionale des valeurs mobilières.
Cet emprunt obligataire coté est le 10e du genre lancé par le Trésor public ivoirien sur le marché de la Bourse régionale des valeurs mobilières. (Crédits : Reuters)

Après avoir lancé l'emprunt obligataire TPCI 6,25% 2017-2029 entre le 27 février et le 27 mars 2017, les autorités ivoiriennes viennent d'en lancer la première cotation ce mardi 18 juillet 2017, à la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM).

D'après le management de la Bourse, c'est la deuxième cotation effectuée depuis le début de cette année pour le Trésor public ivoirien et la troisième pour l'ensemble du marché obligataire sous régional, avec un volume total levé de 279,037 milliards de francs CFA.

Selon Jacques Konan Assahoré, directeur général du Trésor et de la comptabilité publique, cette opération est motivée par la volonté de la Côte d'Ivoire de se développer en se basant sur ses propres moyens. Elle donne également la preuve que le pays sollicite souvent le marché financier pour prendre en charge ses besoins en investissements.

La 10e cotation sur le marché régional

L'emprunt obligataire TPCI 6,25% 2017-2029 est la deuxième opération de la Côte d'Ivoire à 12 ans de maturité, après une première effectuée en 2016 et qui avait connu un franc succès avec un taux de réalisation de 104,5%.

Il s'agit aussi du 24e emprunt obligataire de l'Etat ivoirien opéré sur le marché financier régional de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) depuis  l'ouverture de celui en 1998.

Le TPCI 6,25% 2017-2029 a été émis entre le 27 février et le 27 mars de cette année sur la BRVM, permettant la mobilisation d'une enveloppe totale de 137 milliards de francs CFA, contre un montant 120 milliards de francs CFA prévus au lancement, soit un taux de réalisation de 114%. Un succès qui selon le patron de la BRVM, Edoh Kossi Amenounvé, est «synonyme de la confiance des investisseurs dans les performances économiques de la Côte d'Ivoire et surtout dans ses perspectives de développement».

La BRVM promet son engagement auprès des Etats

Pour Jacques Konan Assahoré, les efforts des autorités de la BRVM pour le développement du marché des titres publics dans l'espace UEMOA permettent d'accompagner l'émergence des Etats membres, dont la Côte d'Ivoire. Un point de vue partagé par Edoh Kossi Amenounvé qui a tenu à rassurer quant à la disposition de son institution à toujours «accompagner les Etats de l'Union dans leurs efforts de mobilisation des ressources à long terme sur le plan régional et international».

Les engagements de la BRVM, comme tient à le rappeler Amenounvé, passent forcément par les investissements massifs dans les infrastructures et le secteur privé dans ces pays.

2 mn

ConnectLive54 - Cybersécurité : Quelles stratégies pour les entreprises ?

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.