Banques : le nigérian Access Bank envisage une expansion dans huit pays dont le Maroc et l’Algérie

 |  | 548 mots
Lecture 3 min.
Herbet Wigwe, CEO d'Access Bank.
Herbet Wigwe, CEO d'Access Bank. (Crédits : DR)
Leader de la banque au Nigeria, Access Bank concocte ses plans pour mieux tirer avantage de la Zone de libre-échange continentale africaine (Zlecaf). Actuellement présent dans douze pays, la multinationale bancaire dirigée par Herbert Wigwe envisage une nouvelle expansion dans huit autres pays africains dont le Maroc et l’Algérie.

Access Bank veut davantage renforcer sa dimension panafricaine, au moment où les bases du marché unique africaine se mettent en place. Le numéro un de la banque au Nigeria envisage à cet effet une nouvelle expansion à travers les quatre coins du continent. Et huit pays suscitent particulièrement l'intérêt du groupe bancaire. Il s'agit du « Maroc, l'Algérie, l'Egypte, la Côte d'Ivoire, le Sénégal, l'Angola, la Namibie et l'Ethiopie ». L'information contenue dans une présentation en ligne adressée par courrier électronique par Herbert Wigwe, CEO d'Access Bank aux investisseurs, a été révélée mardi par Bloomberg.

La Zlecaf en toile de fond

Access Bank est déjà présent dans 12 pays d'Afrique et cette nouvelle ambition d'expansion est motivée par la volonté de mieux tirer parti de la Zone de libre-échange continentale africaine (Zlecaf) officiellement opérationnelle depuis le 1er janvier. L'idée pour le leader de la banque nigériane est d' « amortir les défis sur certains marchés, diversifier les bénéfices et profiter des opportunités de croissance dans la région », indique la même source. Toujours dans cette optique, le groupe bancaire envisage de s'appuyer sur son bureau londonien pour se déployer notamment en Inde et en Chine, deux partenaires commerciaux clés du continent.

Lire aussi : Banques : les géants américains en Afrique plus risquophobes qu'on ne l'imaginait ? (2/2)

De récentes acquisitions à l'Est et au Sud

Nommée 29è banque la plus sûre au monde par Global Finance en décembre 2020  pour ses efforts visant à assurer la protection des fonds et des données des clients, Access Bank cherche depuis un moment à étendre ses cordages à travers le continent. L'acquisition de Transnational Bank au Kenya en juillet 2020 et de Cavmont Bank en Zambie finalisée début janvier démontre encore l'ambition du groupe à bien investir toutes les sous régions du continent, de manière à se tenir aux côtés des entreprises qui se préparent pour le marché unique africain.

Lire aussi : Ibrahima Diouf : « Il appartient désormais aux banques africaines de conquérir le monde »

En décembre dernier, Access Bank faisait parler de lui suite à son projet de rachat des actifs africains d'Atlas Mara, la banque co-fondée par l'ex-patron de Barclays Bob Diamond et l'homme d'affaires britano-ougandais Ashish Thakkar. Si les négociations étaient estimées à un stade préliminaire, rien ne filtre depuis lors sur l'état d'avancement des pourparlers marqués par le saut de la confidence.

Lire aussi : Frédéric Oudéa : «Je prévois dix années de belle croissance en Afrique pour la Société Générale»

Retour d'ascenseur possible entre banques africaines ?

Pour l'instant également, peu de détails sont disponibles sur la manière dont Access Bank souhaiterait investir les huit marchés désormais visés. Si le groupe bancaire nigérian arrive à ses fins, ce serait une belle réussite, notamment en Afrique du Nord où les banques du Sud du Sahara ne se sont pas jusqu'ici investies. Cela constituerait par ailleurs un retour d'ascenseur face au fort intérêt nourri historiquement par les banques marocaines et désormais algériennes pour les autres marchés africains.

Article mis à jour le 20.01.2021 à 13:15.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :