Afrique centrale : Afreximbank installera son siège sous-régional au Cameroun

 |   |  385  mots
Douala (Port autonome) représente le poumon commercial du Cameroun.
Douala (Port autonome) représente le poumon commercial du Cameroun. (Crédits : DR)
La Banque africaine d’import-export cherchait à établir une antenne en Afrique centrale. Suite à un récent appel d’offres, le conseil d’administration a décidé de retenir le Cameroun comme l’hôte du bureau sous-régional de la banque panafricaine, apprend La Tribune Afrique d’une source proche du dossier.

C'est au Cameroun que la Banque africaine d'import-export (Afreximbank) installera prochainement son siège Afrique centrale, indique à La Tribune Afrique une source proche du dossier, alors que la Banque n'en a pas encore fait l'annonce officielle. Cette décision du conseil d'administration, selon la même source a été entérinée lors des réunions qui ont précédé la 26ème édition des assemblées annuelles d'Afreximbank qui se tient à Moscou du 20 au 22 juin.

« Les actionnaires ont déjà donné leur accord. Le reste n'est plus qu'une question de formalité.», déclare notre source.

Créée en 1993, Afreximbank finance et promeut le commerce intra et extra-africain. En 26 ans d'existence, la Banque est ainsi devenue le bras financier des entreprises importatrices et exportatrices du Continent. Afreximbank dispose déjà d'un bureau à Harare au Zimbabwe qui couvre l'Afrique australe. L'antenne nigériane gère les affaires en Afrique de l'Ouest anglophone, tandis que le bureau d'Abdidjan chapeautait jusque-là les activités de la banque dans les pays francophones d'Afrique de l'Ouest et du Centre. « Avec la création du bureau du Cameroun, celui de la Côte d'Ivoire se focalisera sur les pays d'Afrique de l'Ouest francophone », précise notre source.

Il y a plusieurs mois, Afreximbank avait lancé un appel d'offres pour l'ouverture de son bureau Afrique centrale. Toutefois, les candidats ne se sont pas bousculé au portillon.

« Seuls des pays comme le Gabon, le Congo Brazzaville et la RDC avaient manifesté leur intérêt. Le Cameroun avait même réagi très tard, un mois et demi après. Et c'est lui qui l'a finalement remporté. Il se trouve que c'est l'économie la plus diversifiée de la sous-région et donc la mieux représentative du commerce dans la sous-région », détaille notre source.

En effet, le Cameroun est à ce jour l'économie la plus résiliente et surtout la plus diversifiée d'Afrique centrale. Avec une croissance du PIB à 4,2% en 2018, le pays devance ses voisins tels que le Gabon (2%), dont les économies sont toutes dépendantes des ressources de leur sous-sol.

L'installation du bureau régional d'Afreximbank au Cameroun a le potentiel de renforcer l'influence du pays dans le commerce international. « Mais encore faut-il que les dirigeants du pays sachent capitaliser sur cet acquis », nuance notre source.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :