La kényane Equity Bank pose le pied en Ethiopie

 |   |  454  mots
(Crédits : DR)
Plus que jamais, Equity Bank veut accélérer sa stratégie d’expansion censée la transformer en banque panafricaine. Détenant déjà six filiales à travers le Continent auxquelles le géant de la banque kényane a récemment rajouté deux nouveaux marchés –la Zambie et le Mozambique- suite à un deal avec Atlas Mara, Equity Bank débarque avec beaucoup d’ambitions en Ethiopie, l’économie la plus rapide du Continent.

Equity Bank débutera ses activités en Ethiopie en juillet prochain selon l'agenda avancé jeudi par le directeur général du groupe bancaire kényan, James Mwangi. La banque a récemment obtenu son autorisation pour l'ouverture d'un bureau de représentation à Addis Abeba. Mais cette forme d'établissement n'étant pas autorisée à effectuer des prêts et dépôts, le groupe kényan considère cette étape comme un tremplin pour parvenir, d'ici peu, à une entité bancaire à part entière, le temps de finaliser les formalités réglementaires.

« Après avoir achevé la phase 1 de notre expansion, l'entrée en Éthiopie fait partie de notre expansion de la phase 2 dans le but de réaliser notre aspiration à devenir une banque panafricaine présente dans 10 pays africains d'ici la fin de l'année. [...] Cela permettra à la banque de continuer à se développer et à réaliser des économies d'échelle, en particulier à l'ère de la numérisation et de la virtualisation des opérations bancaires ». James Mwangi

A la tête de cette nouvelle entité, la banque a placé Hassam Maalim, un kényan fort d'une longue expérience dans le domaine et qui a rejoint Equity Bank en 2005.

L'implantation d'Equity Bank en Ethiopie fait suite aux réformes engagées par le Premier ministre Abiy Ahmed pour libéraliser les secteurs clés de l'économie afin de favoriser l'investissement direct étranger dans le pays. La banque mise beaucoup sur ce marché de plus de 100 000 consommateurs potentiels de services financiers, au moment où elle aspire à l'amélioration exponentielle des résultats qui ont affiché en 2018 5% de hausse des bénéfices à 19,8 milliards de shillings et 10% de hausse du total bilan à 573,4 milliards de shillings kényans.

Lorsqu'elle décrochera le sésame qui lui permettra de faire de son entité éthiopienne un établissement de crédit à part entière, Equity Bank élargira son portefeuille actuel de six filiales : Rwanda, RDC, Tanzanie, Ouganda Soudan du Sud, en plus de la Zambie et le Mozambique où la banque posait également le pied en mai dernier grâce à un partenariat avec le panafricain Atlas Mara.

L'Afrique de l'Ouest et Centrale ciblées

Dans sa stratégie d'expansion initiale, Equity Bank avait déjà ciblé les pays où le groupe souhaitait s'implanter. Outre les marchés déjà acquis, le géant bancaire kényan lorgne également d'autre pays d'Afrique australe tels que le Malawi et le Zimbabwe, mais aussi l'Afrique de l'Ouest et centrale, particulièrement, le Nigéria, le Ghana et le Cameroun. Vu sa détermination à acquérir des actifs, il ne serait pas étonnant que d'ici fin 2019, Equity Bank décroche un contrat dans l'un de ces marchés.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :