Algérie  : la BADR lance des crédits immobiliers «halal»

 |   |  252  mots
(Crédits : DR.)
Intervenant sur une chaîne locale, le PDG de la Banque algérienne de l'agriculture et du développement rural, Boualem Djebbar, a confié que l'an prochain son institution inaugurera de nouveaux produits pour sa clientèle. Il s'agit notamment de crédits «hallal» pour l'acquisition de logement et de matériel agricole.

L'année prochaine, la Banque algérienne de de l'agriculture et du développement rural (BADR) entend répondre plus encore aux besoins de sa clientèle. Répondant aux questions de la chaîne locale Ennahar TV, le PDG de l'institution financière, Boualem Djebbar, a indiqué que de nouveaux produits seront très prochainement disponibles.

«La BADR va élargir, à partir du début de l'année 2019,  son action de financement à travers la finance islamique, avec des crédits "hallal" pour différents produits, notamment l'acquisition d'un logement dans les formules, LPP et LPA», a révélé Djebbar. Selon lui, en prenant en compte de la capacité de remboursement du client, l'intervention de la BADR peut atteindre les 80% du coût du logement.

Des crédits «hallal» pour le matériel agricole

Boualem Djebbar a également indiqué que la Banque accompagnera dans la même formule «hallal» les agriculteurs qui veulent se lancer dans leurs projets d'auto-construction et acquérir du matériel agricole. L'acquisition de ce dernier se fera avec un concours de la banque à hauteur de 80%, a expliqué Djebbar en précisant que «l'agriculteur n'apportera que 20% du coût du matériel qu'il veut acquérir».

Pour pouvoir offrir ces nouveaux produits à la clientèle de la Banque, le responsable a indiqué que toutes les agences de la BADR seront dotées d'un guichet réservé à la finance participative. A ces guichets, les clients pourront se renseigner sur les différentes façons de réaliser leurs investissements.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :