Afrique de l'Ouest  : la BOAD solde une partie de ses dettes

 |   |  216  mots
Dans le tour de table de la Banque ouest-africaine de développement, on retrouve notamment des instituions financières internationales et des Etats, comme la France et la Belgique.
Dans le tour de table de la Banque ouest-africaine de développement, on retrouve notamment des instituions financières internationales et des Etats, comme la France et la Belgique. (Crédits : DR.)
La Banque ouest-africaine de développement a annoncé cette fin de semaine qu'elle procédera le 6 mars prochain au paiement de 12,1 milliards de francs CFA, au titre des intérêts annuels et du capital de son emprunt obligataire «BOAD 5,95% 2012-2019».

Le 6 mars prochain est une date à retenir pour les souscripteurs auprès de la Banque ouest-africaine de développement (BOAD). L'institution financière sous-régionale a annoncé ce vendredi 23 février qu'elle y procédera au paiement des intérêts annuels et au remboursement partiel du capital de son emprunt obligataire dénommé «BOAD 5,95% 2012-2019» pour un montant de 12,1 milliards de Fcfa.

Il s'agit d'un emprunt obligataire par appel public à l'épargne, d'un montant de 40 milliards de Fcfa, lancé durant la période allant du 23 janvier au 29 février 2012 sur le marché financier de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA).

Pour l'opération, un taux d'intérêt de 5,95% net d'impôts sur une durée de sept ans avait été proposé aux investisseurs qui n'ont pas hésité à y souscrire. Selon les sources de la Banque, les fonds levés étaient destinés à augmenter les engagements de cette dernière dans les projets  relevant des secteurs publics marchand et privé de la zone UEMOA.

Créée par accords signés le 14 novembre 1973 opérationnelle en 1976, la Banque ouest-africaine de développement est une institution commune chargée du financement du développement et l'intégration économique des pays de la zone. Elle compte 8 pays membres sous-régionaux et 7 autres membres non régionaux.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :