Nigeria : la Banque centrale injecte à nouveau 293 millions de dollars dans le marché des devises

 |   |  370  mots
(Crédits : Reuters)
La Banque centrale nigériane poursuit sa stratégie visant à renforcer la liquidité du marché des devises. Elle annonce l’injection fraiche de 293 millions de dollars. Le troisième geste de ce genre depuis le début de l’année en cours.

La Banque centrale du Nigeria a injecté 293 millions de dollars sur les marchés des devises, a indiqué l'institution dans un communiqué parvenu à Reuters et relayé ce samedi 19 mai. Objectifs : accroître la liquidité et atténuer les pénuries de dollars.

Selon la même source, la Banque a déclaré qu'elle avait vendu les fonds aux entreprises agricoles, aux compagnies aériennes, aux importateurs de pétrole et aux entreprises qui importaient des matières premières et des machines.

Il s'agit du troisième geste de ce genre de la part de la Banque centrale nigériane. En avril dernier, les sommes injectées dans le marché interbancaire des échanges extérieurs étaient de 210 millions de dollars, tandis qu'elles atteignaient les 326 millions de dollars en février dernier. A chaque fois, la liquidité du marché des devises et la fourniture en dollars restent les principaux objectifs.

Vent d'optimisme sur l'économie

Après la récession de 2016 -la première en 25 ans- due à la chute des cours du pétrole où la croissance avait dégringolé à 1,5%, l'économie nigériane connait depuis le deuxième semestre 2017 une remontée qui peut être qualifiée de lente, mais sûre. Dans un contexte de légère remontée des cours, le plus grand producteur d'or noir d'Afrique commence, semble-t-il, à voir peu à peu le bout du tunnel.

Une analyse de Merchant Bank publié cette semaine annonce une croissance du PIB de 3,55% au premier trimestre 2018, contre 1,92% au quatrième trimestre 2017. Et même si le Quantum Global Research dans son rapport publié en mars estimait encore le Nigeria « au bord de la récession », le gouvernement, lui, ne cesse d'afficher son optimisme. « L'avenir est prometteur pour le Nigeria, car l'économie s'est améliorée, nos réserves de change sont presque deux fois plus élevées que celles que nous avons rencontrées, renforçant la confiance des investisseurs et stabilisant le Naira, et l'inflation a baissé consécutivement depuis plus d'un an », déclarait rassurant le président Muhammadu Buhari lundi dernier lors d'un dîner d'Etat.

Selon les prévisions 2018 de la Banque mondiale, la croissance économique au Nigéria ne devrait pas dépasser les 2,5%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :